Après 12 ans de prison au Maroc, Ali Aarrass est de retour en Belgique

19 juillet 2020 - 11h30 - Belgique - Ecrit par : G.A

Près de trois mois après sa sortie de prison, Ali Aarrass est enfin rentré en Belgique. Inculpé pour terrorisme, l’homme aujourd’hui âgé de 58 ans n’a cessé de clamer son innocence et de dénoncer à plusieurs reprises, ses conditions de détentions tout au long des 12 années d’incarcération.

Selon un membre du comité Free Ali Aarrass, c’est le mercredi 15 juillet dernier que l’ex détenu "a atterri à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Sur place l’attendait les membres de sa famille qui l’ont ramené en Belgique". Son retour au pays a été célébré par le comité formé pour sa libération, rapporte rtbf.be.

Ali Aarras a été interpellé le 1ᵉʳ avril 2008 à Melilla, et a été livré deux ans plus tard au Maroc pour un procès à l’issue duquel, il a été condamné à 15 ans de prison pour appartenance à un groupe terroriste. Sa peine a été réduite à 12 ans suite à un procès en appel, rappelle la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Terrorisme - Ali Aarrass

Aller plus loin

Ali Aarrass a été victime de torture selon l’ONU

Incarcéré pendant 12 ans pour terrorisme, le Belge d’origine marocaine Ali Aarrass aurait été victime de torture en Espagne et au Maroc, selon une expertise internationale. Ses...

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) déboute Ali Aarrass

Le Belgo-marocain Ali Aarrass, détenu pendant 12 ans au Maroc pour appartenance à un groupe terroriste, a déposé une requête en 2018 devant la Cour européenne des droits de...

Ali Aarrass libéré au Maroc après 12 ans de prison pour faits de terrorisme

Une bonne nouvelle pour le Belgo-Marocain, Ali Aarrass. Incarcéré au Maroc depuis 12 ans pour terrorisme, il a été libéré le jeudi matin à 8 h 30.

Bientôt libéré, d’autres ennuis attendent Ali Aarrass

Alors que le Belgo-Marocain, Ali Aarrass, devra sortir de la prison de Tiflet le 2 avril prochain, la propagation du coronavirus pourrait être une source d’ennuis pour lui. Sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.