La Belgique retire la nationalité à une Marocaine

27 juin 2020 - 07h30 - Ecrit par : A.S

Rahma B., une femme de 32 ans de retour de Syrie, a écopé, vendredi 26 juin 2020, de cinq ans de prison et d’une amende de 8000 euros pour sa participation aux activités d’un groupe terroriste. Le tribunal correctionnel d’Anvers a également prononcé la déchéance de sa nationalité belge.

En novembre 2019, Rahma B. avait réussi à s’enfuir d’un camp de prisonniers kurdes dans le nord de la Syrie, s’était rendue aux autorités turques avant d’être renvoyée en Belgique, rapporte Belga. Elle arrive à l’aéroport de Zaventem, le 29 novembre. Elle sera immédiatement transférée à l’infirmerie de la prison de Bruges. Touchée par des éclats d’obus en Syrie, c’est une obligation pour elle de se déplacer toujours avec des béquilles, précise la même source. Ses deux maris et ses trois enfants avaient péri dans l’attentat.

En juin 2019, la jeune femme a été condamnée par défaut pour participation aux activités d’un groupe terroriste. "Je me rends compte que ce que j’ai vécu est de ma faute. Cette idéologie radicale, qui n’a causé que des problèmes, est maintenant hors de mon esprit", a-t-elle assuré devant le tribunal après son retour en Belgique.

Une déclaration qui est loin de convaincre le ministère public qui a d’ailleurs qualifié son profil de "préoccupant". Selon le magistrat fédéral, Rahma B., avait subi une formation à la manipulation d’explosifs et était membre d’un bataillon de combattantes de l’État islamique (EI). Toutes choses que la défense récuse.

Vendredi, le verdict tombe : le tribunal correctionnel d’Anvers condamne la jeune femme à cinq ans de prison et à une amende de 8000 euros pour sa participation aux activités d’un groupe terroriste. Elle perd également sa nationalité belge.

Tags : Belgique - Anvers - Syrie - Prison - Etat islamique - Daech - Amende

Nous vous recommandons

Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie

Le port de Melilla se prépare à effectuer une mission en Algérie pour établir des liens commerciaux avec ce pays afin de limiter les effets pervers de la fermeture prolongée des frontières avec le...

Touristes français : « le passage du Maroc sur la liste rouge est un coup dur »

La France a placé le Maroc sur sa liste rouge des « pays où le virus circule de façon assez active avec des variants préoccupants ». Nicolas Brumelot, président et cofondateur de MisterFly affirme que le passage du royaume « en rouge est un coup dur » pour...

Le Maroc en force aux Jeux méditerranéens d’Oran

130 sportifs marocains participent à la 19ᵉ édition des jeux méditerranéens prévus du 25 juin au 6 juillet à Oran en Algérie. Il s’agit de 86 hommes et 44 dames ainsi que 48 encadrants.

Mulhouse : deux musulmans arrêtés pour abattage sauvage de mouton

La police a arrêté, mardi 20 juillet, jour de la célébration de l’Aïd Al Adha, un père et son fils, rue de Bâle à Mulhouse, pour abattage sauvage d’un mouton.

Voici les meilleures universités marocaines selon Times Higher Éducation

Pour le compte de l’année 2022, huit universités marocaines figurent dans le classement Times Higher Éducation (THE), qui concerne les 1000 meilleures universités du monde, issues de 106 pays.

Gims met sa villa de Marrakech en vente

Le chanteur Gims a décidé de mettre en vente la somptueuse villa qu’il possède à Marrakech. Combien faut-il débourser pour l’acquérir ?

Sahara : Washington réitère son soutien au Maroc

Antony Blinken, Secrétaire d’État américain, a assuré que les États-Unis ne reviendraient pas sur leur décision de reconnaître la marocanité du Sahara.

Des chercheurs espagnols découvrent des restes d’une espèce disparue de carnivores au Maroc

Des chercheurs espagnols ont découvert des restes d’une espèce rare et disparue de carnivores, semblables aux lions, après avoir réalisé une fouille sur le site de Guefaït-4, dans le nord-est du Maroc.

Arnaque immobilière au Maroc : peine alourdie en appel pour le président d’une amicale

La Cour d’appel de Rabat a alourdi la peine prononcée à l’encontre du président d’une amicale à Harhoura condamné à quatre ans de prison ferme en première instance pour escroquerie immobilière.

Réaction du Conseil constitutionnel algérien suite à la rupture avec le Maroc

Le Conseil constitutionnel algérien a réagi à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. La haute institution salue une décision « judicieuse et sage ».