Armes chimiques dans le Rif : un parti espagnol demande d’indemniser les victimes marocaines

19 décembre 2021 - 22h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Alors que l’Espagne se refuse à reconnaître l’utilisation d’armes chimiques lors de la guerre du Rif, la Gauche républicaine de Catalogne appelle à l’indemnisation des victimes marocaines de ce conflit.

Le parti indépendantiste catalan de gauche veut saisir l’opportunité de l’adoption de la loi sur la mémoire démocratique pour demander au gouvernement espagnol d’indemniser les victimes marocaines de la guerre du Rif, fait savoir ABC. Ce point fait partie des amendements qu’il a proposés à cette loi en cours d’examen par le Congrès.

À lire : L’Espagne doit s’excuser pour les armes chimiques dans le Rif

Plusieurs organisations de la société civile marocaine n’ont cessé de réclamer une compensation économique aux descendants du Rif pour l’usage présumé d’armes chimiques telles que le phosgène, le diphosgène, la chloropicrine et, surtout, le gaz moutarde, par l’Espagne contre la population civile. Ces proches des « victimes » de cette guerre sont estimés à 50 000 et les « indemnités de guerre » à verser par l’Espagne ont été évaluées à 10 millions d’euros, indiquent des sources marocaines.

À lire : Armes chimiques : les Rifains réclament des indemnités à l’Espagne

Si la proposition du parti de gauche catalan est prise en compte, l’Espagne, en plus des compensations financières qu’elle aura à verser aux personnes victimes ou à leurs proches, devra également demander « pardon » au Maroc pour l’utilisation des armes chimiques et renforcer les hôpitaux de Nador et d’Al Hoceima en unités oncologiques.

En 2005, un groupe parlementaire de la Gauche républicaine avait initié un projet de loi visant à reconnaître l’utilisation d’armes chimiques par l’Espagne pendant la guerre du Rif. Mais l’initiative n’a pas prospéré, les principales forces politiques à l’époque ayant voté contre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Santé

Aller plus loin

L’Espagne doit s’excuser pour les armes chimiques dans le Rif

Deux partis politiques ont réclamé au gouvernement espagnol une condamnation et des excuses officielles pour l’utilisation militaire d’agents chimiques contre la population...

Espagne : reconnaissance de l’utilisation d’armes chimiques dans le Rif

Le Congrès des députés espagnol devrait débattre, mercredi, d’une proposition de loi sur la reconnaissance de la responsabilité de l’Espagne dans l’utilisation d’armes...

Armes chimiques pendant la guerre du Rif : l’Espagne nie

Le parlement espagnol a refusé mercredi de souscrire à une proposition de loi portant sur la reconnaissance de l’utilisation par l’Espagne d’armes chimiques contre les...

Voici la preuve que l’Espagne a utilisé des armes chimiques dans le Rif

L’Espagne a utilisé des armes chimiques au Maroc, après sa défaite dans la bataille d’Anoual contre l’armée rifaine. Mais à ce jour, le pays ne reconnaît pas sa responsabilité...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.