Les assurances d’Azzedine Ounahi avant la CAN 2024

2 janvier 2024 - 22h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Critiqué de toutes parts pour son début de saison en demi-teinte avec l’Olympique de Marseille (OM), l’international marocain Azzedine Ounahi assure aller « beaucoup mieux depuis ces dernières semaines » et être prêt à 100 % à la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024).

« Maintenant, je retrouve un peu le sourire et je progresse. Je travaille dur en dehors du terrain. J’ai aussi pris un préparateur physique qui me fait travailler après les séances. La série de matchs joués avec l’OM va me servir pour la CAN et me permettre d’être vraiment prêt à 100 %. […] Je retrouve le rythme et mes performances », assure Azzedine Ounahi dans une interview accordée à RMC Sport.

À lire : Indésirable à Marseille, Azzedine Ounahi en route pour l’Arabie saoudite ?

Arrivé à l’Olympique de Marseille (OM) lors du mercato d’hiver pour 8 millions d’euros grâce à sa brillante participation à la Coupe du monde Qatar 2022, ponctuée par une demi-finale, Azzedine Ounahi a eu du mal à s’imposer dans la cité phocéenne. Cette saison, il a joué 17 matchs, marqué 2 buts pour 13 titularisations. Des performances dont il n’est pas fier. « Je suis quelqu’un de très dur avec moi-même. Quand je ne suis pas bien, je ne suis pas bien. J’ai quelqu’un avec qui je travaille lors des avant-matchs et après-matchs. Dès qu’il voit que mes performances baissent un peu, il me parle direct. Je le sens que je n’étais pas bien, que je n’étais pas le ’vrai Ounahi’. Je n’étais pas à 100 %, je n’étais pas moi-même », confie l’ancien Angevin.

À lire : Azzedine Ounahi au coeur d’une polémique

Selon lui, la CAN « sera vraiment difficile ». Toutefois, il compte sur la concentration de ses coéquipiers et la cohésion de l’équipe. « J’ai toujours dit qu’il n’y avait pas un seul match facile à la CAN. Que ce soit à la CAN ou en qualifications : un match en Afrique, ce n’est pas un match facile. Ce n’est pas le même climat qu’en Europe, ce ne sont pas les mêmes terrains. Il y a beaucoup de choses qui changent. On a vu que les regards avaient changé avec la Coupe du monde. On voit que, maintenant, on est l’équipe à battre. » Le milieu de terrain marocain ajoutera : « Que ce soit en match amical ou en compétition, tout le monde veut nous battre. C’est ce qui va nous pousser à être à 100 % et concentrés à chaque match. On a joué dernièrement contre la Côte d’Ivoire en Côte d’Ivoire. On a vu que tout le monde était à 200 % pour nous battre. Leurs supporteurs, leur coach… La CAN va vraiment être difficile. On ne va négliger aucune équipe. Ce qui va jouer, c’est aussi en dehors du terrain. En dehors du terrain, il faut rester concentrés. »

À lire : Azzedine Ounahi devra trouver un nouveau club

Tout comme son coéquipier Amine Harit, Ounahi a exprimé son admiration pour le sélectionneur de l’équipe du Maroc. « Avant tout, c’est un grand frère pour nous. C’est quelqu’un qui a porté le maillot de l’équipe nationale, c’est un Marocain. Il a été à notre place un jour, il sait très bien ce qui est bien ou pas bien pour le groupe. Il était joueur, donc il connaît le vice, ce qui se dit dans le vestiaire, ce qui se dit ailleurs… Il sait très bien ce qu’il se passe en dehors du terrain aussi. Il a changé beaucoup de choses dans le groupe et en équipe nationale. […] C’est quelqu’un qui est vraiment focus sur le groupe, pas sur les individualités. On a vu ça durant la Coupe du monde. Pendant la Coupe du monde, on a commencé avec une équipe et on a fini avec une équipe. Il y avait beaucoup de joueurs formés au Maroc. »

À lire : Azzedine Ounahi sombre, les critiques fusent de toutes parts

Et de poursuivre : « La CAN, ça va être pareil : il y a une équipe qui va démarrer et il y a une équipe qui va finir. C’est juste qu’il ne faut pas faire l’erreur de la Coupe du monde. On est arrivés en demi-finale avec beaucoup de joueurs blessés, beaucoup de joueurs qui avaient des gènes. On n’était pas vraiment à 100 %. Si on a un vrai groupe soudé et qu’on y va en mode mission, je pense qu’on a l’équipe pour gagner la CAN. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Football - Coupe d’Afrique des Nations (CAN) - Azzedine Ounahi

Aller plus loin

Azzedine Ounahi au coeur d’une polémique

Le milieu central de l’Olympique de Marseille Azzedine Ounahi figure sur la liste des 25 joueurs convoqués pour les matchs internationaux de novembre que s’apprête à disputer le...

CAN 2024 : l’équipe du Maroc sous haute surveillance

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) accorde une importance particulière à la sécurité des Lions de l’Atlas, actuellement en Côte d’Ivoire pour participer à la...

CAN 2024 : demi-finaliste du dernier Mondial, le Maroc a tout à prouver

Demi-finaliste de la coupe du monde Qatar 2022, l’équipe marocaine de football n’a pas droit à l’erreur à la coupe d’Afrique des nations dont le coup d’envoi sera donné le 13...

Nayef Aguerd révèle la clé du succès du Maroc

Le défenseur central de l’équipe marocaine, Nayef Aguerd, revient dans une interview sur sa carrière, ses réalisations en sélection sous Walid Regragui et le défi de remporter...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hakim Ziyech et le mystère du transfert raté

L’international marocain, Hakim Ziyech, était pressenti pour rejoindre Cristiano Ronaldo dans les rangs d’Al-Nassr, club de la Pro League saoudienne. Or, ce transfert tant attendu ne s’est finalement pas réalisé. Pourquoi ?

Aston Villa : Azzedine Ounahi, la prochaine recrue d’Emery ?

Le manager d’Aston Villa, Unai Emery, serait sur le point de recruter le prodige marocain d’Angers SCO, Azzedine Ounahi. Le milieu de terrain intéresse de nombreux clubs depuis ses exploits au Mondial qatari.

Ligue des champions : Achraf Hakimi affronte Noussair Mazraoui

Suite au tirage au sort des 8ᵉ de finale de la Ligue des Champions, le PSG d’Achraf Hakimi a hérité du Bayern Munich de Noussair Mazroui. Un vrai duel en perspective entre deux lions de l’Atlas.

Mondial 2030 : le vrai décollage économique pour le Maroc ?

L’organisation de la coupe du monde 2030 par le Maroc, le Portugal et l’Espagne, aura certainement un impact significatif sur le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc qui pourrait se situer entre 3 et 5 %, affirme Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport...

Match Maroc – Congo : la réaction de l’entraîneur marocain

Dirigée par l’entraineur Issame Charaï, la sélection marocaine des moins de 23 ans de football, a décroché une troisième victoire en Coupe d’Afrique des Nations contre le Congo (1-0).

Le parcours historique des Lions de l’Atlas booste les candidatures à l’académie Mohammed VI

Des anciens pensionnaires de l’académie Mohammed VI de football (AMF) ont aussi contribué à la percée de l’équipe du Maroc à la coupe du monde. Cette contribution produit désormais un impact positif sur ce centre de formation national qui reçoit de...

Les joueurs marocains font don de leurs primes aux pauvres

Les Lions de l’Atlas qui ont participé brillamment à la coupe du monde Qatar 2022 vont recevoir des primes et entendent en faire don aux personnes dans le besoin au Maroc. La FRMF va recevoir un chèque de 25 millions de dollars de la part de la FIFA.

Barcelone ne veut pas lâcher Abdessamad Ezzalzouli

Le FC Barcelone observe de près les performances de l’international marocain Abdessamad Ezzalzouli dont il est « très satisfait ». Il compte garder le joueur de 21 ans, actuellement dans le viseur du Wolverhampton Wanderers, après son prêt.

Anass Zaroury et l’appel de 10 millions

L’international marocain Anass Zaroury qui évolue au poste de milieu offensif au Burnley FC soutient l’appel d’urgence de 10 millions de livres sterling devant servir à aider les victimes du violent tremblement de terre survenu au Maroc le 8 septembre.

Qui accueillera la CAN 2025 ? La CAF reprend son temps pour décider

La Confédération africaine de football (CAF) devait annoncer vendredi 10 février le nom du pays qui abritera en 2025, la coupe d’Afrique des nations. Mais finalement il faudra encore attendre quelques jours de plus.