Attaque d’un train à Meknès

29 octobre 2013 - 12h42 - Maroc - Ecrit par : J.L

Un train a été attaqué à coups de pierres par des inconnus lundi vers 22h30, près de Meknès. Le conducteur du train aurait même été gravement blessé à l’oeil, d’après un témoin oculaire ayant contacté Bladi.net.

Les contrôleurs soupçonnant une attaque organisée, avaient aussitôt procédé au verrouillage de toutes les portes des voitures, poursuit notre source, selon laquelle le train s’est arrêté environ 30 minutes, avant de reprendre très lentement la route vers Meknès.

Le conducteur blessé a été transporté d’urgence à l’hôpital provincial de Meknès. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet incident. Le député Abdallah Bouanou, chef du groupe du Parti Justice et Développement (PJD) au Parlement, était parmi les passagers du train.

En mars dernier, une bande cagoulée avait tenté d’arrêter un train pour le braquer, en posant une bombe artisanale sur la voie ferrée, non loin de la gare principale de Kénitra.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Faits divers - Meknès - Office national des chemins de fer (ONCF) - Kenitra - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Aller plus loin

Cinq Marocains vandalisent un train de banlieue en Catalogne (vidéo)

Cinq jeunes d’origine marocaine ont vandalisé un train de banlieue en Catalogne, causant d’importants dégâts. Ils ont enregistré la vidéo de la scène puis l’ont diffusée sur les...

Ces articles devraient vous intéresser :

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.