Attentats de Bruxelles : décision importante ce mardi

5 janvier 2021 - 08h20 - Belgique - Ecrit par : G.A

La chambre du Conseil de Bruxelles a entendu les 7,8,9 décembre dernier, toutes les parties concernées par le dossier des attentats ayant fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. La décision de la chambre du conseil de Bruxelles sera rendue, à huis clos, ce mardi à 14h00, au Justitia, dans les anciens bâtiments de l’Otan à Haren.

Le 22 mars 2016, Bruxelles a été ciblée par deux attentats sanglants et meurtriers. Le premier, à l’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem et le second, à la station de métro Maelbeek. En dehors des trois kamikazes, 32 personnes sont mortes et 340 autres ont été blessées.

Au cours des audiences, le parquet fédéral a requis le renvoi devant les assises de huit des treize inculpés, pour assassinats et tentatives d’assassinats dans un contexte terroriste, ainsi que pour appartenance à un groupe terroriste. Il s’agit de Salah Abdeslam, d’Oussama Atar (qui serait mort en Syrie en novembre 2017), de Mohamed Abrini, de Sofien Ayari, d’Osama Krayem, d’Ali El Haddad Asufi, de Bilal El Makhoukhi et d’Hervé Bayingana Muhirwa, rapporte La Capitale.

Le parquet a requis des charges moins lourdes contre les frères Smail et Ibrahim Farisi. Ils seront jugés pour participation aux activités d’un groupe terroriste. En ce qui concerne Brahim Tabich, Youssef El Ajmi ainsi que F. C., le parquet a requis le non-lieu. Les audiences de décembre ont également permis aux victimes de se constituer partie civile.

Si la chambre du conseil suit ce réquisitoire et confirme ainsi le renvoi aux assises de plusieurs inculpés, la prochaine étape se déroulera obligatoirement devant la chambre des mises en accusation. Le procès aux assises devrait débuter en 2022, après le procès des attentats à Paris de novembre 2015, qui débutera le 8 septembre 2021 pour une durée de sept mois. Pour les victimes qui attendent de panser leurs plaies, le chemin paraît encore long et difficile, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Terrorisme - Procès - Attentat

Aller plus loin

Attentats de Bruxelles : les victimes portent plainte contre l’Etat

L’audience de plaidoiries a eu lieu lundi dernier devant le tribunal néerlandophone de première instance de Bruxelles. Les victimes des attentats du 22 mars 2016 qui ont intenté...

L’État belge accusé d’avoir provoqué l’attentat de la place Saint-Lambert

Plusieurs victimes de l’attentat de la place Saint-Lambert de Liège, perpétré par Nordine Amrani, estiment que l’État belge a une grande part de responsabilité dans cette...

Attentats de Bruxelles : vers le renvoi aux assises de Salah Abdeslam et Mohamed Abrini

Le parquet fédéral souhaite renvoyer aux assises les Marocains Salah Abdeslam et Mohamed Abrini impliqués dans les attentats survenus le 22 mars 2016 à Bruxelles. D’autres...

Attentats de Paris : la justice belge auditionne les complices d’Abdelhamid Abaaoud

La justice belge a entamé depuis le mardi 2 février, l’examen des charges qui pèsent sur 20 complices présumés des auteurs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Cette étape...

Ces articles devraient vous intéresser :

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.