Recherche

Redoutant son expulsion, un terroriste marocain agresse une gardienne de prison

© Copyright : DR

7 janvier 2021 - 10h00 - Monde - Par: I.L

Une gardienne de prison a été attaquée, mardi, à coups de ciseaux dans la prison de Gand par Hassan Hamdaoui, surnommé «  la terreur de la place Saint-Jean  ». L’homme d’origine marocaine aurait commis cet acte de désespoir par crainte d’être déchu de la nationalité belge tout comme son jeune frère.

La victime, blessée lors d’un atelier de la prison au cou et à la bouche a été autorisée à sortir après avoir été soignée, rapporte Het Nieuwsblad. Elle n’aurait pas été capable de témoigner si ses collègues n’étaient pas intervenus à temps pour maîtriser l’agresseur. Multirécidiviste, Hassan Hamdaoui s’en était également pris à un membre du personnel de prison la semaine dernière et avait été isolé avant de reprendre le travail à l’atelier, ce mardi. « Il a agi par colère parce qu’il craignait de perdre sa nationalité belge. Il l’avait déjà dit et redit »,confient certaines sources.

Déclaré déséquilibré par plusieurs experts psychiatres judiciaires, il était fiché comme un dangereux terroriste. Lorsqu’il a appris la déchéance de la nationalité belge de son frère Abdelghabar Hamdaoui avec qui il s’était rendu en Syrie en 2013, il avait pris peur et craignait de subir le même sort.

A 39 ans, Hassan Hamdaoui a écopé de 12 ans en 2014 pour ses activités terroristes liées à la filière tchétchène. Il a été également condamné à deux ans de prison supplémentaires au terme d’un deuxième procès pour appartenance à une organisation terroriste. À la tête de la filière arabo-tchétchène, il recrutait des combattants pour la Tchétchénie et Grozny avant son démantèlement en 2009 en Belgique. Il avait également cherché à financer en Arabie Saoudite des terroristes pour commettre des attentats en Belgique, notamment contre le siège de l’Otan à Bruxelles et contre la communauté juive.

Interpellé, celui que ses acolytes appellent « la terreur de la place Saint-Jean » a été emmené pour subir un interrogatoire par les unités spéciales de la police gantoise. Il devrait changer de cellule, précise-t-on.

Mots clés: Belgique , Terrorisme , Déchéance de la nationalité

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact