Automobile : Les Américains lorgnent le Maroc

28 mars 2007 - 13h00 - Ecrit par : L.A

De plus en plus, les constructeurs automobiles américains lorgnent le marché marocain de l’automobile. Ils sont animés par le gain en compétitivité qu’offre le Maroc en la matière. Coût de la main-d’œuvre, délais de livraison, infrastructures (port de Tanger Med, autoroutes, etc.), incitations attractives aux investissements étrangers… autant d’éléments déterminants pour rendre la plate-forme Maroc alléchante aux yeux des opérateurs américains.

Ces derniers, représentés par une délégation d’équipementiers, sont venus scruter l’industrie automobile marocaine. Ils ont eu des entretiens du 26 au 27 mars pour s’informer et échanger
leurs expériences avec leurs homologues marocains.
Des débats et des visites d’usines à Casablanca et à Tanger ont été au menu.

Objectif : convaincre les uns et les autres du potentiel important que recèle le Maroc où nombreux sont les opérateurs automobiles qui ont décidé de s’y installer, sans aucun regret.

« Certes les résultats des études du marché ont été positifs, mais il faut dire que c’est à l’initiative des constructeurs américains basés en Europe que le Maroc a suscité l’intérêt », a tenu à souligner Thomas Riley, ambassadeur des Etats-Unis à Rabat. D’ailleurs, dans le cadre de la coopération entre les deux parties pour une meilleure compétitivité, près de 300 pièces de rechange ont été identifiées.

Dans les années à venir, il serait question de se concentrer sur 150 pièces, pour passer dans les 10 années à venir à près de 500. Il s’agit notamment des faisceaux de câbles, filtres, connectiques, tuyaux d’échappement, sièges et coiffes, filerie, pneumatiques, produits électroniques, pièces en plastique…

D’ailleurs, le Maroc ambitionne de se positionner sur 10% des composants automobiles, à fournir aux 28 sites d’assemblage en Espagne, au Portugal et en France.

Des perspectives qui lui permettront de consolider l’existant. A savoir que le secteur compte plus de 100 unités de production employant au total près de 26.000 personnes.

Le chiffre d’affaires établi à quelque 6,7 milliards de dirhams serait doublé en 10 ans. En effet, le secteur représente un énorme potentiel.
Le chiffre d’affaires attendu augmenterait de 7 milliards de dirhams. L’emploi n’est pas en reste. 40.000 postes seraient créés d’ici 10 ans.

Pour ce faire, le gouvernement, à l’instar de l’offshoring, a retenu l’idée d’une cité dédiée aux industries automobiles, baptisée « Automotive City ». Celle-ci sera probablement implantée dans le Nord à proximité du port Tanger-Méditerranée et de Tanger Free Zone (TFZ).

Le Matin - Nadia Benyouref

Tags : États-Unis - Automobile - Tanger Free Zone

Nous vous recommandons

L’armée marocaine pourrait s’emparer de Sebta et Melilla en 4 heures

L’Espagne ne tiendrait pas face à une attaque armée du Maroc sur Ceuta et Melilla. Plusieurs experts militaires espagnols comme américains étaient arrivés à cette conclusion et préconisé des mesures pour renforcer la sécurité dans les deux...

Maroc : bonne nouvelle pour les soignants

Bonne nouvelle pour les milliers de soignants marocains. Ils vont enfin percevoir une autre tranche de la prime Covid promise par le gouvernement.

Quick cartonne grâce au halal

La chaîne de restauration rapide, Quick, réalise de gros chiffres d’affaires grâce à la commercialisation de la viande halal, bien loin toutefois de ses gros concurrents, notamment McDonald’s.

Trop chers, les Marocains annulent leurs voyages

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al Adha, de nombreuses familles se voient contraintes d’annuler leur voyage en autocar. Et pour cause, la flambée des prix des billets.

Visas : la France « fait une grave faute à l’égard du Maroc »

L’ancien député socialiste, Julien Dray déplore la décision de la France de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens et le fait qu’elle ait mis « tout le Maghreb dans le même sac...

Quatre Marocaines parmi les plus puissantes femmes du monde arabe

Quatre Marocaines figurent dans le dernier classement des 50 femmes d’affaires les plus puissantes de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord du magazine économique Forbes Middle East.

Kénitra : jets de cailloux sur des spécutaleurs (vidéo)

Le souk hebdomadaire Oulad Jelloul dans la province de Kénitra, a connu ce dimanche une bousculade et des accrochages suite à des « spéculations entretenues » par certains commerçants sur le prix des...

Maroc : des appartements volés à la ville de Martil

18 appartements d’une valeur de 50 millions de dirhams ont été frauduleusement soustraits à la ville de Martil. C’est ce que révèle l’Observatoire du Nord des droits de l’homme (ONDH).

Changes : de nouvelles règles pour les résidents étrangers au Maroc

Afin de simplifier les opérations de changes, l’office des Changes a annoncé la modification des règles régissant ce secteur pour les étrangers résidant au Maroc.

Fiat Topolino bientôt fabriqué au Maroc ?

Le constructeur automobile italien Fiat s’active pour la fabrication de sa propre version de la Citroën Ami, actuellement produite au Maroc. Son nom : Fiat Topolino, une inédite variante découvrable qui serait lancée en...