Recherche

Autriche : des étrangers exclus des aides sociales

© Copyright : DR

20 septembre 2019 - 14h20 - Monde

En Autriche, une injustice à l’égard des étrangers qui ne maîtrisent pas suffisamment l’allemand. En effet, cette communauté qui pourtant contribue à l’économie du pays, s’estime lésée car elle est exclue des aides au logement, réservées uniquement aux germanophones.

Plus de 3.000 immigrés originaires de pays non membres de l’Union européenne sont concernés par la nouvelle mesure sur l’aide au logement, selon l’Association Migrare, qui a déjà aidé une dizaine d’entre eux à porter l’affaire en justice, rapporte l’AFP.

"J’ai travaillé dur, j’ai nettoyé partout", confie amèrement à l’AFP, cette ancienne femme de ménage dont le revenu a été amputé de presque 150 euros d’allocation logement, soit plus de la moitié du loyer de son appartement à Linz, à 180 kilomètres de Vienne.

Ainsi, après 24 ans passés à travailler en Autriche, elle n’a pu présenter le certificat justifiant du niveau de langue désormais requis dans le Land de Haute-Autriche pour toucher cet argent.

"Je ne peux pas suivre de cours d’allemand, je me fatigue facilement et je ne peux pas me concentrer", explique l’ancienne salariée de 63 ans, aujourd’hui reconnue invalide et soignée pour différentes pathologies, sans activité professionnelle.

Pour se faire entendre, elle a décidé de porter plainte pour discrimination basée sur l’origine ethnique et le handicap.

Si, pour le moment, le critère du niveau de langue ne s’applique que dans la province de Haute-Autriche (nord), il faut tout de même souligner que le Gouvernement, dirigé par Sebastian Kurz, avait fait adopter une disposition similaire.

Elle rendra obligatoire, à partir de 2020, la maîtrise suffisante de l’allemand, pour toucher l’intégralité du revenu minimum garanti (Mindestsicherung) versé aux personnes sans ressources.

Par cette mesure, l’ex-chancelier Kurz dit vouloir "stopper l’immigration aux dépens du système social" et renforcer l’incitation à apprendre l’allemand, des propos contre lesquels l’organisation caritative, Caritas, a réagi.

En effet, "nous devons combattre la pauvreté, pas les personnes qui en souffrent", dénonce Caritas qui dit s’inquiéter des conséquences de la réforme sur un public fragile.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact