Autoroutes : les chantiers à plein régime

7 janvier 2009 - 00h30 - Maroc - Ecrit par : L.A

Le réseau des autoroutes nationales s’étoffe. Les engins mettent les bouchées doubles pour terminer les travaux dans les délais. A terme, c’est un réseau de 1800 km de voies rapides qui devra être mis en place avant 2015. Et qui représente un investissement total de 36 milliards de DH.

Parmi les chantiers les plus avancés, le projet « Marrakech-Agadir ». Dernier maillon de la liaison nord-sud, ce tronçon s’intègre aux grands axes structurants : Tanger-Rabat-Casablanca. « Lancée en 2006 et d’une longueur de 233 km, l’autoroute devra être opérationnelle mi- 2010 », déclare-t-on à Autoroutes du Maroc (ADM). Cette voie doit relier Chichaoua à Agadir, en passant par Argana, Imintanout et Ameskroud. « Les projets avancent dans les temps qui leur sont impartis. L’autoroute qui va de Marrakech à Chichaoua est presque achevée et sera livrée dans les jours qui viennent », affirme-t-on au ministère de l’Equipement et du Transport.

Autre maillon important dans le développement du réseau autoroutier marocain, la liaison Fès-Oujda. Cette dernière prolonge l’autoroute Rabat-Meknès-Fès pour former un axe structurant est-ouest. Déjà en service, son achèvement total est prévu pour 2011. Et c’est une enveloppe de 10,7 milliards de DH (hors budget consacré à l’acquisition des terrains), qui a été allouée au projet.

S’agissant des chantiers de restructuration, un véritable « lifting » est proposé pour l’autoroute Casablanca-Rabat. Elément central de l’armature autoroutière du pays, elle relie la capitale économique à la capitale administrative sur une distance de 100 km. « Cette portion du réseau concentre sur son tracé l’essentiel des flux entre le nord, le sud et le centre du Royaume, d’où la nécessité de la réhabiliter au plus vite pour mieux l’adapter aux exigences actuelles », indique-t-on à ADM.

Le tronçon connaîtra donc un élargissement à 3 voies, délimité au sud par une voie de contournement du Grand Casablanca et au nord par la bifurcation vers la rocade de Rabat et l’échangeur de Hay Riad. Le montant du projet est estimé à près de 927 millions de DH. Le démarrage des travaux est prévu pour janvier 2009. Ces derniers devraient durer moins de 4 ans.

Par ailleurs, c’est en décembre 2009 que les travaux du tracé reliant Berrechid à Beni-Mellal (172 km) seront lancés. Cette voie devra desservir les bourgades de Ben Ahmed, Khouribga, Oued Zem, Boujaad, Fquih Ben Salah et enfin Kasba Tadla. Les travaux sont prévus sur 36 mois pour un investissement de l’ordre de 6,75 milliards de DH.

Enfin, Berrechid sera à son tour reliée à Tit Mellil grâce à un tronçon de 30,5 km. El Jadida, quant à elle, sera connectée à Safi via 140 km de voie autoroutière. Les travaux devraient être lancés en décembre 2011 et achevés en janvier 2015 pour un coût total de 5 milliards de DH.

Source : L’Economiste - Mohamed Mounadi

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Karim Ghellab - Routier - Développement

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.