Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

24 mars 2024 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

L’ONCF pare au plus pressé. L’Office a débloqué environ 695 millions de dirhams pour l’approvisionnement ferroviaire dans le cadre de l’augmentation de la capacité de la ligne Kenitra-Marrakech et du hub de Casablanca, qui seront dirigés vers les stations de Kenitra et Benguerir. Ceci témoigne de la poursuite des travaux de génie civil pour la future ligne à grande vitesse entre Kenitra et Marrakech. Cette nouvelle ligne sera conçue pour une circulation de trains voyageurs à une vitesse maximale de 350 km/h, mais sera exploitée à 320 km/h sur une longueur d’environ 450 km/h. Elle transitera à la fois en campagne et dans les zones métropolitaines de Rabat, Salé, Casablanca et Marrakech.

À lire :TGV Marrakech-Agadir : Essaouira sacrifiée ?

Dans le cadre du projet, il est prévu des points de jonction pour les lignes existantes, avec le centre de maintenance à Kenitra et ceux qui seront mis en place aux stations de Rabat-Agdal, Ain Sebaa, Bouskoura, et Nouaceur, ainsi qu’à Settat et Ben Guerir, et finalement à Sidi Ghanem, avant d’arriver à la nouvelle station de Marrakech.

À lire :TGV Kénitra-Marrakech : un projet d’envergure à réaliser avant le Mondial 2030

En février, l’ONCF a lancé une consultation pour s’offrir les services d’un prestataire chargé du suivi environnemental et social du projet, étalé sur environ 431 kilomètres. Ce prestataire qui se verra payer 10,38 millions de dirhams aura pour mission d’élaborer un plan de gestion environnementale et sociale, surveillant notamment la gestion des déchets, des défrichements, des eaux souterraines, et d’autres aspects.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Office national des chemins de fer (ONCF) - Transport ferroviaire - Routier - TGV Kénitra - Marrakech

Aller plus loin

Des projets lancés par le roi Mohammed VI bloqués à Kénitra

Les internautes dénoncent la mauvaise gestion de la ville de Kénitra par le conseil municipal et son président, Anass Bouanani, qui peinent à réaliser ou à conduire à terme des...

TGV Marrakech-Agadir : Essaouira sacrifiée ?

Le tracé du futur train à grande vitesse reliant Marrakech à Agadir a provoqué une vague d’inquiétude à Essaouira. La cité des Alizés, pourtant destination touristique de...

Un nouveau pas vers la réalisation du TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) accélère la réalisation de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech. Après les travaux de génie civil, ceux...

TGV Kénitra-Marrakech : un projet d’envergure à réaliser avant le Mondial 2030

L’Office national des chemins de fer (ONCF) consent des efforts pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.

Du nouveau pour le TGV Marrakech-Agadir

Dans le cadre de son accord avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), le gouvernement marocain va continuer à financer les études et l’acquisition de biens immobiliers liés à l’extension du réseau de ligne à grande vitesse (LGV) vers les villes...

L’astuce d’une entreprise française pour gagner l’appel d’offres de l’ONCF

Redoutant l’impact négatif du refroidissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la France, une entreprise française charge sa filiale espagnole de se lancer dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer...

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...