Balenciaga : la babouche marocaine à ... 1000 dollars !

19 mars 2024 - 19h00 - Culture - Ecrit par : S.A

La marque de mode de luxe française Balenciaga est ciblée par les critiques pour avoir mis en vente un nouveau modèle de pantoufles, s’inspirant de la célèbre « belgha » marocaine à 995 dollars.

La polémique est née sur les réseaux sociaux où de nombreux internautes marocains se sont insurgés contre un nouveau modèle de pantoufles, s’inspirant de la célèbre babouche marocaine mis en vente sur le site de Balenciaga pour un tarif de 995 dollars alors que les vendeurs et artisans marocains qui consacrent beaucoup de temps à produire des pantoufles similaires les mettent en vente dans les souks à des prix allant de 100 à 500 DH. La marque ne reconnaît pas l’origine de la belgha. Les réactions ne se sont pas fait attendre entre indignation ou incompréhension.

À lire : Polémique autour de la princesse Al Hanouf et l’origine du caftan marocain

Balenciaga a mis en vente une babouche pour 995 dollars « sans même dire qu’ils ont été inspirés par le Maroc », a fustigé un utilisateur marocain de Reddit. Les commentaires s’enchaînent. Un utilisateur a qualifié le produit de « laid », tandis qu’un autre utilisateur a accusé Balenciaga d’avoir arnaqué les clients en vendant ce qu’ils considéraient comme « une Belgha laid qui coûte environ 20 dollars ». « Ils parviennent d’une manière ou d’une autre à mélanger le dropshipping et l’appropriation culturelle », raille un autre. Un utilisateur prend en revanche la défense de la marque. Selon lui, des marques bien connues comme Balenciaga exploitent leur réputation pour exiger des prix plus élevés. « Même s’ils choisissent une pierre et la mettent sur leur site web, cela leur coûtera cher, car ils vendent plus leur marque que le produit lui-même », explique-t-il.

À lire :L’Algérie veut s’approprier le caftan marocain

En 2018, Balenciaga avait été déjà subi des critiques et été accusée d’appropriation culturelle après avoir présenté sa version onéreuse de la babouche marocaine traditionnelle, au prix de 5 118 DH.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Patrimoine - Mode - Artisanat marocain

Aller plus loin

Polémique autour de la princesse Al Hanouf et l’origine du caftan marocain

La princesse saoudienne Al Hanouf Bint Mamdouh bin Abdul Al Saud se retrouve au cœur d’une polémique après avoir déclaré que le caftan marocain appartient à l’héritage hijazi.

Face aux critiques, Balenciaga retire les babouches marocaines de sa boutique

Accusée d’appropriation culturelle, la marque de mode de luxe française Balenciaga a été contrainte de retirer une paire de mules fortement inspirée des babouches...

L’Algérie veut s’approprier le caftan marocain

Le Maroc entend mener toutes les démarches nécessaires pour dénoncer la présence d’une photo du caftan marocain dans le dossier algérien d’inscription à l’UNESCO de « la...

L’Arabie saoudite accusée d’appropriation de la culture marocaine

L’Arabie saoudite est accusée d’appropriation de la culture marocaine par des internautes marocains après avoir utilisé une gravure architecturale marocaine représentant le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des lunettes signées Imaan Hammam pour port Tanger

La marque de lunette Port Tanger a lancé de nouveaux modèles, fruit d’une collaboration avec le mannequin néerlandais d’origine marocaine Imaan Hammam. La collection a été récemment mise en vedette par la star de 26 ans.

Artisanat marocain : record des exportations en 2022

La bonne dynamique des exportations de l’artisanat marocain constatée depuis le début de l’année se confirme. À fin 2022, les recettes du secteur devront atteindre un milliard de dirhams, soit une croissance de 15% par rapport à 2021. Un record.

Hiba Abouk : Achraf Hakimi déjà oublié

En septembre, les lecteurs de l’un des magazines mensuels du monde anglophone les plus connus de la gent féminine vont découvrir l’actrice espagnole Hiba Abouk, ex-épouse d’Achraf Hakimi, plus belle que jamais, en couverture.

Imaan Hammam nouveau visage de la marque Boss

Le mannequin néerlandais d’origine maroco-égyptienne, Imaan Hammam, est le nouveau visage de la marque allemande de luxe, Boss.

Mike Tyson pose pour « Casablanca »

L’ancien boxeur professionnel américain Mike Tyson a associé son image à la nouvelle collection automne-hiver 2022 de la marque de luxe Casablanca.

Malika El-Maslouhi heureuse de son voyage « magique » au Maroc

La mannequin maroco-italienne Malika El Maslouhi s’est récemment rendue au Maroc, où il a passé de bons moments. Elle évoque un voyage « magique ».

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Achraf Hakimi, l’un des footballeurs les mieux habillés d’Europe

Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, est l’un des footballeurs les mieux habillés d’Europe, selon Summum.