Une base de la marine américaine bientôt au Maroc, l’Espagne s’inquiète

7 juillet 2020 - 08h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

Les États-Unis sont en passe de déplacer leur base navale de Rota vers le Maroc. Une décision qui inquiète les autorités espagnoles.

Alors que l’accord militaire entre les États-Unis et l’Espagne sur l’occupation de la base navale de Rota sur la côte atlantique dans le sud-ouest de l’île ibérique va expirer en mai 2021, le Maroc s’est proposé d’accueillir ces navires américains sur la base de Ksar Sghir dans le détroit de Gibraltar, au nord du royaume, rapporte El Espanol. Seulement, les autorités espagnoles manifestent leur inquiétude. Selon une source militaire marocaine, le royaume avait multiplié "par quatre la surface" de la base navale de Ksar Sghir pour lui permettre d’« accueillir même des sous-marins ». Le Maroc a également un autre site à proposer aux Américains, celui d’Agadir.

Au dire de la ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, Washington n’a "toujours pas présenté de demande officielle pour prolonger la présence de la marine américaine sur la base Rota", ajoute la même source. Mais au sommet de l’Otan, Donald Trump n’a pas réagi à la proposition du chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez de renouveler l’accord militaire après son expiration en mai 202. Tout porte à croire que les États-Unis ont accepté la proposition des autorités marocaines.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Défense - Armement

Aller plus loin

L’Espagne inquiète d’un éventuel transfert d’une base de la marine américaine au Maroc

L’Espagne est inquiète au sujet d’un éventuel transfert de la base militaire américaine de Rota au Maroc. L’accord militaire entre les États-Unis et le voisin du Nord sur...

L’Algérie agacée par une possible base américaine au Sahara marocain

La présence annoncée d’une base de la marine américaine dans le nord du Maroc n’est pas du goût de l’Algérie qui y voit une manière de fragiliser sa marine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.