Les États-Unis renforcent la base navale de Rota en Espagne, à 100 km du Maroc

30 juin 2022 - 13h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le président des États-Unis, Joe Biden, et le président du gouvernement, Pedro Sánchez, ont convenu mardi de renforcer la présence américaine sur la base navale de Rota (Cadix), passant de quatre navires à 6, afin d’intervenir plus rapidement en Afrique et au Maroc.

Lors du sommet de l’OTAN à Madrid, Joe Biden a exprimé son intérêt à renforcer la présence militaire des États-Unis en Europe, en réponse à l’invasion russe en Ukraine. L’augmentation des navires américains à la base navale de Rota s’inscrit dans le cadre de la géostratégie américaine, d’autant que cette base, située à 100 kilomètres du Maroc, est le trait d’union entre l’Amérique, l’Europe et l’Afrique d’une part, et la porte d’entrée entre l’Atlantique et la mer d’Alboran d’autre part.

À lire : Le Maroc, un « allié incontournable » pour les Etats-Unis

Les navires américains ont la possibilité d’opérer dans les eaux européennes et africaines, du cap de Bonne-Espérance au cercle polaire arctique. La coopération militaire entre les États-Unis et l’Espagne à Rota existe depuis 1953. Mais ce n’est qu’en décembre 1988 que les deux pays ont signé un accord en matière de défense. Les quatre premiers navires américains (USS Carney, USS Donald Cook, USS Porter et USS Ross) ont été déployés sur la base de Rota dans le cadre du système de défense antimissile que l’OTAN a prévu de développer lors du sommet de Lisbonne en novembre 2010.

À lire : Maroc - États-Unis : une feuille de route pour la coopération militaire

La base de Rota a une superficie de plus de 2 400 hectares, trois quais de 2 400 mètres linéaires et un aérodrome militaire avec une piste de 3 700 mètres de long. L’arrivée des deux nouveaux navires américains sur cette base représente une « opportunité » pour une municipalité, a déclaré José Javier Ruiz Arana, le maire de la ville de Cadix. Pour sa part, le président espagnol, Pedro Sanchez, s’est dit « particulièrement satisfait » de cet accord avec le président américain.

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Défense - Armement

Aller plus loin

Piraterie maritime : exercice conjoint entre les États-Unis et le Maroc

L’ambassade des États-Unis au Maroc a annoncé le 26 août l’arrivée au port d’Agadir du navire USS « Paul Ignatius » (DDG 117) pour participer, aux côtés de la frégate marocaine...

Le Maroc veut construire une grande base navale à Dakhla

Le Maroc prévoit de construire une grande base navale militaire à Dakhla, afin d’apporter une assistance logistique et militaire aux pays africains amis, et de recevoir des...

Maroc - États-Unis : une feuille de route pour la coopération militaire

Le général d’armée James McConville, chef d’état-major de l’armée de terre des États-Unis, s’active pour la mise en œuvre de la feuille de route signée entre Rabat et Washington...

Le Maroc, un « allié incontournable » pour les Etats-Unis

La coopération militaire entre le Maroc et les États-Unis est « sans limite » et porteuse d’énormes opportunités pour l’avenir. C’est ce qu’a déclaré le Général de division,...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.