Un eurodéputé tente de bloquer le déplacement d’une base navale américaine au Maroc

9 juillet 2020 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : I.L

Considérées au départ comme des rumeurs, les craintes des autorités espagnoles de voir déménager au Maroc la base navale des États-Unis de Rota se confirment. Dans une correspondance à la commission européenne, un eurodéputé a plaidé pour que l’armée US ne déménage pas au Maroc.

L’auteur de la correspondance, l’eurodéputé espagnol José Ramon Bauza du parti de centre-droit Ciudadanos a saisi par écrit la Commission européenne pour lui demander une aide financière afin de remettre à niveau les infrastructures de la base. Ramon Bauza veut convaincre à terme les États-Unis à renouveler avec l’Espagne l’accord d’exploitation de cette base qui arrive à expiration en mai 2021.

Madrid, ce faisant, ne veut pas voir les navires de guerre américains déménager vers la base de Ksar Sghir, dans le détroit de Gibraltar, au nord du Maroc d’autant plus que la Maison-Blanche n’avait “toujours pas présenté de demande officielle pour prolonger la présence de la marine américaine sur la base de Rota”. Poursuivant ses explications, l’eurodéputé estime que l’Espagne a négligé ses forces armées et ses relations transatlantiques pendant plusieurs années alors que le Maroc a intensifié l’achat d’armes aux États-Unis, renforçant ainsi son influence auprès de Washington”.

À l’en croire, l’US Navy devrait maintenir sa présence à Rota […], non seulement à cause de l’apport de la base dans l’économie de la région, mais pour l’importance de rester un partenaire prioritaire pour les États-Unis face aux tentatives marocaines d’écarter son pays. Pour rappel, la base navale marocaine de Ksar Sghir est source d’inquiétude pour l’armée espagnole depuis le lancement de sa construction en 2008, surtout après que le Maroc a multiplié sa surface par quatre pour qu’elle puisse accueillir également des sous-marins de la Marine américaine.

Cet eurodéputé n’est pas à sa première tentative. Il avait déjà tenté, en avril dernier, de saboter un contrat d’armement conclu par le royaume avec les États-Unis, arguant que les armes achetées par Rabat constituaient “un danger pour l’Espagne”.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Défense - Armement

Ces articles devraient vous intéresser :

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Industrie de défense : le Maroc franchit une nouvelle étape

Le Maroc ambitionne de faire partie du cercle restreint des pays leaders dans le domaine de l’industrie de l’armement. Le Conseil des ministres a adopté un décret portant création de deux zones d’accélération industrielles dédiées à l’industrie de...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.