Belgique : acquittement pour les médecins poursuivis pour le décès d’Imane

28 juillet 2021 - 20h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

En Belgique, les cliniques universitaires Saint-Luc, le Centre médical Maritime ainsi que deux médecins poursuivis pour homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution suite au décès d’Imane, une adolescente marocaine de 14 ans le 15 juin 2011, ont été acquittés. Telle est la décision rendue par le tribunal correctionnel de Bruxelles mi-juin.

Les faits remontent à 2011. Imane, une jeune fille marocaine de 14 ans ressentait de fortes douleurs au ventre durant la nuit. Soupçonnant une appendicite, son médecin de famille avait dirigé l’adolescente et ses parents aux urgences des cliniques universitaires Saint-Luc. Elle sera examinée par un médecin assistant de première année puis autorisée à rentrer chez elle. Ce médecin avait recommandé aux parents de la soigner avec du Fortimel, du Motilium et des Dafalgan. Mais l’état de santé d’Imane ne s’était pas amélioré. Un médecin en deuxième année de médecine générale vint la traiter à domicile. Il lui avait simplement délivré un certificat médical de trois jours. La jeune fille sera admise dans un autre hôpital, où elle décèdera suite à une péritonite aiguë diagnostiquée tardivement.

À lire : Imane, 14 ans, morte après une erreur médicale en Belgique

Les parents de l’adolescente avaient porté plainte auprès du parquet de Bruxelles après son décès. Un rapport d’expertise accable les cliniques Saint-Luc. Ces dernières le contestent au motif qu’il avait été réalisé de façon non contradictoire et violait dès lors les droits de la défense. Un argument qui sera rejeté, car les inculpés ont eu le droit de faire valoir leurs observations et de demander des devoirs complémentaires.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a acquitté mi-juin les cliniques universitaires Saint-Luc, le Centre médical Maritime ainsi que deux médecins poursuivis pour homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution, rapporte La Dernière Heure. Selon lui, les erreurs de diagnostic sont de celles que tout jeune médecin aurait pu commettre. Il avait été reproché aux médecins assistants au sein des cliniques universitaires Saint-Luc et du Centre médical Maritime un manque d’encadrement. Selon le tribunal, « le reproche ne ressort pas à suffisance des débats et du dossier ».

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Santé - Décès

Aller plus loin

Imane, 14 ans, morte après une erreur médicale en Belgique

Le parquet de Bruxelles vient de demander le renvoi en correctionnelle pour homicide involontaire de deux médecins, des cliniques universitaires Saint-Luc et un centre médical...

Bruxelles : Hassnae, renvoyée d’un hôpital avec un bébé malade

Scène insoutenable à la Clinique Saint-Jean à Bruxelles. Hassnae a été renvoyée de la clinique avec son bébé de quatre mois qui avait 40 ºC de fièvre.

Maroc : une clinique paye cher une erreur médicale

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné une clinique privée à verser 1 million de dirhams aux parents d’un enfant très lourdement handicapé à la suite d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.