Recherche

Belgique : une patiente marocaine victime de racisme de la part d’un infirmier

© Copyright : DR

29 janvier 2020 - 09h00 - Monde

Rachida, une Marocaine résidant à l’étranger (MRE), se dit victime de racisme de la part d’un infirmier qui lui a fait passer un examen au service de radiologie de l’hôpital Sint-Franciscus de Heusden-Zolder, sis à Limbourg, en Belgique, vendredi 24 janvier. Elle avait une entorse du gros orteil.

"J’avais très mal au gros orteil et je suis allée passer un scanner. Lorsqu’un infirmier turc est venu me chercher dans la salle d’attente, j’ai voulu lui serrer la main. Mais à ma grande surprise, il a refusé. ‘Je n’ai pas le droit de serrer la main d’une femme, parce que c’est ce que dit le Coran’, m’a-t-il dit. ‘Si je le fais, je dois me purifier les mains’ ", a confié à Het Laatste Nieuws, Rachida, en compagnie de sa fille de six ans.

Cette attitude de l’infirmier a agacé Rachida qui est également infirmière. "Nous n’avons pas la vie facile en tant qu’étranger en Flandre. Le racisme est de plus en plus présent, un peu partout. Et puis cet homme en rajoute une couche. Ça donne du grain à moudre à ceux qui pensent que les immigrés feraient mieux de dégager. […] Qu’est-ce que le Coran a à voir avec le traitement des personnes malades ?", a fulminé de colère la patiente. Selon elle, serrer la main à quelqu’un est une forme élémentaire de politesse en Belgique. Mieux, "cela n’a rien à voir avec la foi", a-t-elle ajouté.

"Nous avons reçu une plainte à notre service de médiation et nous allons maintenant l’examiner de plus près. […] J’ai pu parler brièvement à l’infirmier. Il ne nie pas les faits, mais affirme que tout s’est passé dans un contexte complètement différent", a déclaré Kristien Elsen, la directrice du service des ressources humaines et de la communication de l’hôpital Sint-Franciscus. Elle a promis réunir les deux parties dans l’espoir d’apporter bientôt des éclaircissements sur cette affaire.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact