Des militantes en Burkini prennent d’assaut une piscine à Paris

3 septembre 2019 - 06h25 - France - Ecrit par : G.A

Des militantes féministes et musulmanes en colère contre l’interdiction du port de maillot de bain couvrant ont pris d’assaut un établissement du 11ème Arrondissement, pour se baigner dans la piscine. Une attitude qui a provoqué quelques heurts ayant conduit à la fermeture de l’espace de bain.

« On se baignera, on se baignera ! Même si les racistes veulent pas, nous, on se baignera ! ». C’est le cri de protestation d’une poignée de militantes féministes et musulmanes. La quinzaine à peine, elles sont venues se baigner dans une piscine à Paris, vêtues du vêtement interdit : le burkini.

Avec des chants et scandant des cris pour dénoncer le racisme, elles ont été accueillies, selon Le figaro, avec des regards tantôt amusés, tantôt indignés des autres nageurs. Dans le groupe, on retrouvait aussi des personnes transgenres et des hommes.

En initiant une telle protestation, les manifestants exigent l’accès à la piscine à « toutes les femmes musulmanes qui portent le voile ». Nargesse, âgée de 27 ans, a déclaré à l’AFP, réclamer le droit et l’accès à toutes sortes de loisirs sans être dérangée par des « barrières islamophobes ». Pour Camille, qui a 18 ans et qui soutient l’initiative, les raisons évoquées pour interdire le burkini ne sont pas valables.

La protestation a très tôt été circonscrite par les maîtres nageurs et la police qui ont évité que cela ne dégénère. En effet, un homme irrité par la scène a montré son sexe aux militantes, provoquant l’indignation des baigneuses. La direction de l’établissement, une trentaine de minutes après l’incident, a fait fermer la piscine, obligeant les militantes à se replier. Elles ont quitté les lieux en déployant une banderole avec le slogan, « Piscine pour toutes, stop islamophobie ».

Le Premier ministre Édouard Philippe, en réponse à une protestation du genre à Grenoble, avait estimé que les règles des piscines publiques doivent être respectées, et qu’« aucune conviction religieuse » ne pouvait être prise en compte pour y déroger. Selon Le figaro, la Porte-parole du Gouvernement, Sibeth Ndiaye, avait condamné « les associations à caractère communautariste » qui tentent d’« imposer » un débat sur le burkini « qui n’a pas lieu d’être ».

Sujets associés : France - Paris - Intégration - Islamophobie

Aller plus loin

Grenoble : le burkini interdit dans les piscines municipales

La justice a donné raison à la préfecture d’Isère mercredi, en approuvant sa demande d’interdiction du port du burkini dans les piscines municipales.

France : quand l’interdiction du burkini pousse les musulmanes à louer des piscines privées

En raison de l’interdiction du port du burkini dans les piscines publiques dans les villes françaises excepté Grenoble et Rennes, les femmes musulmanes louent des piscines...

France : le débat sur le burkini refait-il surface ?

Une élue du Rassemblement national (RN) a publié une affiche de CenterParcs autorisant le burkini que portent les femmes musulmanes à la plage ou à la piscine.

Plus de 70% des Français sont pour l’interdiction du burkini à la piscine

Alors que la question d’interdire ou non le port du burkini dans les piscines divise les parlementaires, un sondage révèle que sept Français sur dix sont pour l’interdiction.

Ces articles devraient vous intéresser :

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.