De gros changements à prévoir pour le football africain

3 février 2020 - 22h00 - Ecrit par : I.L

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, s’engage à suivre les propositions émises par le patron de la Fédération internationale de football association (FIFA), Gianni Infantino, lors du séminaire historique sur le développement du football africain.

Au cours de la journée d’études sur le développement des compétitions et des infrastructures en Afrique, initiée au Maroc, Gianni Infantino s’est donné pour tâche de remédier aux maux dont souffre le football africain à travers plusieurs "suggestions" dévoilées ce samedi au Complexe Mohammed VI de football à Salé, rapporte Hespress.

Ces suggestions reposent sur trois piliers à savoir : l’arbitrage, la mobilisation des investissements et le développement des compétitions. Le premier volet prend en compte la création d’un groupe d’arbitres professionnels, financé et organisé par la FIFA, en association avec la CAF. En ce qui concerne le financement, la FIFA et la CAF entendent créer un groupe de partenaires, ainsi qu’un fonds doté d’au moins 1 milliard de dollars, pour construire des infrastructures durables en Afrique. Quant aux compétitions, la FIFA souhaite se tourner vers de nouvelles initiatives pour encourager leur développement.

Selon le même média, le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a salué la contribution de la FIFA dans le cadre du partenariat avec son institution pour le développement des infrastructures et des compétitions africaines. Dans son discours de clôture, le Malgache a annoncé ses premières actions dont la désignation d’un nouveau comité pour désigner les 20 arbitres qui passeront sous pavillon de la FIFA, l’introduction des réformes dans les compétitions, à travers leur mode de gestion et le choix des dates.

Quant au développement des infrastructures, il "n’est pas une fin en soi", selon le président Ahmad Ahmad. À ce titre, le patron de la CAF a plutôt insisté sur la gestion et l’entretien de ces investissements afin de générer des retours financiers importants et de permettre à ces infrastructures d’être une base économique génératrice de revenus et créatrice d’emplois.

Tags : Football - Coupe d’Afrique 2023 (CAN) - FIFA - Salé - Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) - Confédération africaine de football

Nous vous recommandons

Les croisières de retour au Maroc

Le MSC Lirica, navire de croisières de Classe Lirica, fera bientôt escale au Maroc dans le cadre du programme de navigation hiver 2022-2023 de MSC Croisières.

France : le Maroc parmi les destinations gagnantes du vol sec

Le Maroc figure parmi les destinations les plus gagnantes du vol sec de 2021. C’est ce que le classement de l’agence en ligne Bourse des Vols, spécialisée dans la vente de billets d’avion.

Ahmed Aboutaleb élu « meilleur maire du monde »

Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam aux Pays-Bas depuis plus de 10 ans, a été élu «  meilleur maire du monde  » par l’organisation britannique City Mayors Foundation.

Le Maroc cherche à « étouffer » Ceuta

Le Maroc s’apprête à lancer d’ici avril 2022 la zone commerciale située à Tétouan, non loin de Ceuta, et développée par Tanger Med Zones, filiale du groupe Tanger Med.

Fès : nouveaux tarifs pour les petits taxis

A Fès, le tarif des trajets courts en petits taxis est en hausse. Il faut débourser désormais 6 dirhams au lieu de 4 dirhams auparavant.

Bagarres après le match Maroc-Égypte, Fouzi Lekjaa saisit la commission de discipline

Alors que les joueurs étaient de train de rejoindre leurs vestiaires respectifs, une violente bagarre a éclaté dans les couloirs du stade Amadou Ahidjo de Yaoundé, après la qualification de l’Égypte face au Maroc (2-1, ap) en quart de finale de la Coupe...

Khemisset : les travaux de l’usine de potasse vont démarrer en 2022

La société britannique, Emmerson plc, a annoncé avoir déjà mobilisé 46,75 millions sur les 387 millions de dollars nécessaires pour l’installation de la plus grande usine de potasse à Khemisset.

Lourde peine de prison pour Omar Radi

La Cour d’appel de Casablanca a condamné ce lundi 19 juillet, le journaliste Omar Radi à 6 ans de prison. Une mauvaise nouvelle pour les associations de défense des droits de l’Homme, qui ont tout le temps appelé à sa libération, dénonçant un procès...

Le Maroc dénonce « la fixation pathologique » de l’Algérie

L’ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Zniber, a relevé, vendredi, à la 47ᵉ session du Conseil des droits de l’homme, « la fixation pathologique » de l’Algérie envers le Maroc qui pourtant « connait plus d’avancées en matière du respect des droits de l’homme »....

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.