Maroc : le PJD se plaint des agressions envers ses candidats

6 septembre 2021 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Parti justice et développement (PJD) a appelé à la cessation des agressions et intimidations contre ses candidats lors de la campagne électorale qui se déroule actuellement au Maroc.

En dépit des appels à la non-violence lancés par le collectif des partis en lice pour les élections, la campagne électorale enregistre toujours des évènements déplorables.

Dans un communiqué, le PJD a dénoncé des actes de violence et d’intimidation auxquels recourent certains individus contre ses candidats, notamment à Rabat.

À titre d’exemple, indique le communiqué, Saad Eddine El Othmani, candidat du parti dans la circonscription Rabat-Océan, a fait l’objet d’une « agression » alors qu’il menait sa campagne dans la capitale.

« Alors que le secrétaire général effectuait une tournée au boulevard Hassan II et dans certains centres commerciaux en compagnie d’un groupe de militants, il a été la cible d’une attaque menée par un groupe de voyous soudoyés », relate la note.

A lire : La voiture d’un candidat du PJD de Khemisset, saccagée

Et d’ajouter que « certains individus ont tenté d’agresser les militants du parti dont certains d’entre eux ont été victimes de violences, de vols, de harcèlement et d’insultes ».

Selon le communiqué du PJD, les auteurs de l’agression contre El Othmani sont montés, par la suite, dans « un fourgon » qu’utilise le candidat d’un des partis rivaux.

Appelant les autorités locales et les services sécuritaires à ouvrir une enquête sur cette attaque, le parti de la Lampe a décidé de poursuivre sa campagne électorale dans toutes les circonscriptions de Rabat de « manière civilisée ».

Sujets associés : Rabat - Elections - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

Élections 2021 : le PJD dénonce ses détracteurs

Face à la série de démissions enregistrées au sein de son parti en cette veille des élections du 8 septembre prochain, le Secrétaire général du Parti de la justice et du...

Un conseiller communal agressé à l’arme blanche à Larache

Le conseiller communal de la Fédération de gauche dans la ville de Larache, Mounir Boumloui, a été attaqué à l’arme blanche. Le principal suspect à mis sa menace à exécution.

Démarrage de la campagne électorale au Maroc

La campagne pour les élections du 8 septembre prochain démarre officiellement ce jeudi 26 août. La fin du délai de dépôt des candidatures a pris fin hier dans un contexte marqué...

La voiture d’un candidat du PJD de Khemisset, saccagée

Le Secrétariat régional du Parti de la justice et du développement (PJD) de la ville de Khemisset a condamné l’attaque du véhicule de Taîbi El Hami, tête de la liste locale du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

16 deputés marocains perdent leurs sièges

La Cour constitutionnelle vient d’annuler l’élection de 16 membres de la Chambre des représentants, suite aux recours relatifs au scrutin du 8 septembre 2021.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...