Maroc : une série de violences émaille la campagne électorale

24 août 2021 - 19h10 - Maroc - Ecrit par : A.T

Plusieurs actes de violences ont éclaté dimanche dans plusieurs villes à l’approche des élections législatives, obligeant la gendarmerie royale à intervenir.

Les faits se sont produits dans les communes de Chellalat et Oued Charrat, fait savoir le quotidien Assabah qui dénonce dans ses colonnes, des agissements et des comportements condamnables lors de la campagne pré-électorale.

A Mohammedia, relate le journal, le candidat, tête de liste du Front des forces démocratiques à Chellalat, ainsi qu’un candidat du Rassemblement national des indépendants (RNI), ont fait l’objet d’attaques corporelles de la part des partisans du candidat du parti de l’Istiqlal (PI). Ils ont été plus ou moins gravement blessés au visage et aux membres supérieurs.

A lire : Elections 2021 : ça chauffe entre le PJD et le RNI

Dans cette rixe, une femme enceinte, candidate sur la liste du parti de l’Istiqlal, a également été blessée, avant d’être transportée vers une clinique privée, ajoute-t-il.

A Benslimane, les autorités locales, avec l’aide de la gendarmerie royale, ont empêché un président de commune, par ailleurs parlementaire de la province Benslimane, d’organiser un festin politique jugé illégal, à Oued Cherrat, dimanche dernier.

Sujets associés : Elections - Benslimane - Mohammedia - Istiqlal - Rassemblement National des Indépendants (RNI)

Aller plus loin

Maroc : le PJD se plaint des agressions envers ses candidats

Le Parti justice et développement (PJD) a appelé à la cessation des agressions et intimidations contre ses candidats lors de la campagne électorale qui se déroule actuellement...

Maroc : la neutralité des policiers exigée pendant les élections

Les responsables de la sécurité et de la sûreté au niveau régional doivent observer une impartialité et une neutralité absolues lors des prochaines élections. C’est une...

Maroc : le ministère de l’Intérieur en guerre contre la "charité électorale"

Fin des saisons de « charité publique » pour les maires et présidents de collectivités locales qui monnayaient des voix, via des associations de bonnes œuvres. Une décision du...

Maroc : les élections maintenues au 8 septembre

Alors que des rumeurs font état d’un éventuel report des élections communales et législatives à cause de la propagation du coronavirus dans le royaume, Abdelouafi Laftit,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Rachid Talbi Alami prend la défense d’Akhannouch, en insultant les Marocains

Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants et membre du bureau politique du RNI, a réagi à la campagne massive menée sur les réseaux sociaux, contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...