Recherche

Des camping-caristes français au Maroc : "On veut bien être rackettés mais on veut être rapatriés"

© Copyright : DR

11 juin 2020 - 08h00 - Société

Parti début février pour "découvrir, avec des amis, la partie orientale du Maroc", Jean, 68 ans, et Monique, 67 ans, un couple de retraités originaire des Vosges se retrouve confiné dans un camping de Sidi Bibi, dans le sud du pays depuis plus de deux mois. Tout espoir de rapatriement a été douché.

"On ne pensait pas que ce serait si long… Quand pourrons-nous rentrer chez nous ? ", s’impatiente Jean. Son souhait, dit-il, c’est de retrouver ses enfants et petits-enfants. Jean et Monique avaient reçu des mails du consulat de France à Agadir leur annonçant qu’ils allaient monter à bord des ferrys pour rallier le port de Sète, en France, ou alors celui de Malaga, en Espagne, par les compagnies GNV et Balearia, le 2, le 9, le 16 ou encore le 23 juin…, rapporte Le Parisien. Après, plus rien. Le couple est toujours bloqué au Maroc.

Pendant ce temps, des bateaux de la compagnie continuent de quitter le port. Bien que le sexagénaire ait passé 6 jours à l’hôpital d’Agadir, fin mai, en raison d’importants vertiges, son rapatriement n’est aucunement une priorité pour le consulat. Aux yeux de Jean, ses bateaux sont insuffisants. "Quelques bateaux ne suffiront pas à rapatrier l’ensemble des camping-caristes bloqués au Maroc", se désole-t-il. À l’en croire, "tout le monde est dépassé, c’est la panique à bord". Il se dit "en colère vis-à-vis des institutions consulaires", qui, "jusqu’à maintenant, nous ont royalement ignorés".

Le Vosgien a acheté son billet coûtant environ 650 euros (en plus du prix du billet de retour déjà déboursé avant l’épidémie) à GNV dans l’espoir de pouvoir embarquer sur un ferry le 13 juin. Sauf que des rumeurs font état de ce que le bateau ne pourrait accoster, faute d’autorisation. De son côté, la compagnie n’infirme ou ne confirme pas ces rumeurs. "On veut bien être rackettés, mais on veut être rapatriés", insiste Jean. Le retraité est disposé à racheter un troisième billet de retour, pourvu qu’il ait la certitude de pouvoir enfin rentrer en France.

Au Maroc, le confinement a été à nouveau prolongé. Cette fois-ci jusqu’au 10 juillet.

Mots clés: Agadir , Rapatriement

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact