Recherche

Mustapha Hadji sait pourquoi le Maroc a échoué à la CAN

© Copyright : DR

16 juillet 2019 - 14h40 - Sport

La déception des Marocains, suite à l’élimination de leur équipe nationale, à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), est encore palpable. Par ailleurs, les débats, au sujet du départ du sélectionneur français, Hervé Renard, s’exacerbent. Et, c’est l’Adjoint de celui-ci qui s’invite dans le débat sportif. Sur Radio "Mars", ce matin du mardi 16 juillet 2019, Mustapha Hadji, a apporté des éléments qui expliquent la débâcle des "Lions de l’Atlas".

Des révélations fleuves sur le fiasco des "Lions de l’Atlas", en terre égyptienne ! Mustapha Hadji, l’Adjoint d’Hervé Renard, a décidé de briser le silence et s’est exprimé, ce mardi 16 juillet 2019, au matin, sur Radio "Mars". Sans langue de bois, l’ancien international est revenu sur la participation de l’équipe nationale à la CAN 2019 dont la finale oppose le Sénégal à l’Algérie, le vendredi 19 juillet prochain.

Il n’est pas allé par quatre chemins pour livrer sa part de vérité : "Les joueurs ont joué trop de matchs. Peut-être contre l’Afrique du Sud, il fallait mettre 90% de l’effectif au repos. A un moment donné, on a peut-être fait l’erreur de gérer le groupe au niveau physique. A ce niveau là, on a fait une grosse erreur, c’est certain". Hadji, qui exprime ainsi son désaccord avec certains choix tactiques du technicien français, n’a pas occulté la polémique autour de l’absence des éléments de la Botola.

A cet effet, il confie : "Je constate qu’il y a quatre clubs qui ont été énormes sur le plan africain, avec de grands joueurs, aujourd’hui, et là je parle pour moi et de ma vision, ça serait logique de convoquer des joueurs de la Botola en équipe nationale, et je ne parle pas de deux ou trois joueurs. Je vous parle d’un ensemble de joueurs qui ont été à la hauteur de ce qu’on attend d’eux. Tu ne peux pas aller jouer une finale, aller chez les Tunisiens et les Égyptiens, les mettre en difficulté et ne pas jouer en équipe nationale, ce n’est pas normal", se désole -t-il.

Quant aux rumeurs suscitées au sujet des salaires mirobolants du staff technique dont, le sien qui s’élèverait à 300 000 dirhams, l’Adjoint d’Hervé Renard s’écrie : "C’est totalement faux, je suis très loin des 300 000 DH". Et, d’ajouter : "Je vous le jure, si je touchais 300 000, je ne serais pas là en train de vous parler. Si je voulais l’argent, je serais parti au Qatar", fait observer l’ancienne gloire du football marocain.

A tout le moins, Hadji reconnaît le mérite du sélectionneur français qui a beaucoup oeuvré, depuis son arrivée, à la tête des "Lions de l’Atlas", pour engranger des performances que personne ne saurait nier. "Il a apporté de belles choses à l’équipe nationale, on a retrouvé une identité. Moi j’ai mes idées, certes, mais, moi, je meurs avec lui et je resterais fidèle à lui jusqu’à la dernière minute. Aujourd’hui, je lui dis merci, parce qu’il nous a fait vibrer, il a donné de la joie aux Marocains, je lui tire chapeau", a déclaré Hadji, sur Radio "Mars".

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact