CAN/Mondial 2006 : Collina pour Kenya-Maroc !

10 mai 2005 - 18h36 - Ecrit par :

A l’approche des matchs décisifs entre le Onze marocain et ses futurs adversaires pour le compte des éliminatoires combinées de la Coupe d’Afrique des nations et du Mondial 2006, des voix s’élèvent pour demander à ce que soit désigné un arbitre européen pour officier ces rencontres.

L’équipe nationale de football a été victime, à maintes reprises, de décisions arbitrales injustes. C’est le foot et ses aléas.
Les meilleurs arbitres au monde commettent des erreurs, dit-on. Et il n’y pas que le football marocain qui ait été lésé par une erreur d’arbitrage.
Une partie de l’opinion publique ne l’entend pas de cette oreille.

Dans son édition de ce mardi, 10 mai, le quotidien Al Bayane rappelle les erreurs de jugement dont a été victime l’équipe nationale. L’auteur de l’article estime qu’il incombe à la Fédération marocaine de football de saisir la CAF (Confédération africaine de football) afin que soient désignés des arbitres européens pour les prochains matchs du team national.

Et de conclure : « Pesons plus et demandons un arbitre de renom pour ce Tunisie-Maroc qui risque d’être bien le match décisif. Pourquoi pas Collina, Lubos Michel ou autre Merck. Après tout nous ne faisons que défendre l’intérêt du sport et de ses valeurs morales. »

Le quotidien arabophone Assabah abonde dans le même sens. Et rapporte que le sélectionneur national Badou Zaki a envoyé une lettre à la fédération lui demandant de saisir les instances internationales afin que les prochains matchs de l’équipe nationale soient officiés par des arbitres européens.

Zaki rappelle qu’il y a eu un précédent avec la désignation d’un trio français pour le match Libye/Egypte, le 27 mars dernier.
Pour Zaki, l’équipe nationale a été lésée lors de son match contre le Malawi où l’arbitre l’avait privé d’un penalty flagrant. Et de rappeler également le coup franc non sifflé en faveur des Lions de l’Atlas contre la Guinée, ce qui a permis à cette dernière d’inscrire le but de l’égalisation.

Le débat est relancé. D’autant que les prochaines sorties de l’équipe nationales seront décisives pour la qualification.
Mais le débat ne date pas d’aujourd’hui. L’arbitrage africain a été souvent mis à l’index, à tort ou à raison.

« Il n’empêche que beaucoup d’arbitres africains ont fait leurs preuves dans les grandes compétitions internationales. Et le cas le plus édifiant est celui de feu Said Belqola qui a officié d’une main de maître la finale de la Coupe du monde 1998 entre la France et le Brésil, et dont le monde a rendu hommage lors du Mondial 202 après son décès », rétorque un observateur.

Joint par Menara un arbitre marocain, qui a préféré garder l’anonymat, estime qu’il serait injuste de faire appel à des arbitres hors du continent africain. « Cela, dit-il, lèsera les arbitres africains dont les Marocains font partie. »
Pour lui la balle est dans le camp de la CAF à qui il importe de désigner les meilleurs pour les matchs qui revêtent une grande importance.
« Les malheurs du football ne résident pas que dans l’arbitrage », conclut-il.

A.El Aine - Menara Sport

Tags : Football - Coupe du Monde 2022 au Qatar - Coupe d’Afrique 2023 (CAN) - Kenya - Confédération africaine de football

Nous vous recommandons

Marrakech : le personnel d’un hôpital attaqué au sabre

Le personnel soignant d’un centre de vaccination pour nourrissons de Marrakech a été agressé par une bande criminelle armée de sabres. Plusieurs professionnels ont été blessés à des degrés divers.

Trop chargée, la fourgonnette d’un MRE se renverse en Belgique

Des pompiers ont été mobilisés pour un accident de la circulation — impliquant une camionnette en partance vers le Maroc — survenu au rond-point du Marcheur, au Bultia sur la N5 (Charleroi).

Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui refusent la convocation du Maroc

Après que Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé ce dimanche que les internationaux marocains Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui et Abde Ezzalzouli figurent sur la liste des pré-convoqués pour le prochain match...

Ligne Portimão-Tanger : un projet mort-né ?

Le projet de lancement de la ligne maritime entre Portimão et Tanger semble voué à l’échec. Isilda Gomes, maire de la vile portugaise affirme que ce projet commence à « perdre de l’intérêt. »

Gad Elmaleh : les mères de mes enfants ne sont « ni juives, ni marocaines »

Gad Elmaleh était le 23 février dernier l’invité de Manu Katché dans La Face Katché, sur Yahoo. L’humoriste marocain a évoqué plusieurs sujets dont sa peur lorsqu’il veut prendre le métro.

Les autorités donnent une semaine aux Marocains pour rentrer au pays

Les autorités marocaines ont annoncé la suspension des vols exceptionnels destinés à rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger à partir du 23 décembre, suite à l’apparition du premier cas du nouveau variant d’Omicron au...

Fuite au Maroc des fortunes tunisiennes

En raison du climat socio-politique et économique tendu, les hommes d’affaires et leurs familles fuient la Tunisie pour s’installer au Maroc, aux Emirats arabes unis ou encore en France.

MRE : les compagnies maritimes veulent anéantir les agences de voyage d’Algésiras

Les employés des 13 agences de voyage installées à la gare maritime du port d’Algésiras prévoient de manifester ce vendredi pour exiger que les compagnies maritimes leur permettent de continuer à vendre des billets pendant au moins un...

Maroc : ces diplômes qui protègent (un peu) du chômage

Les titulaires d’un doctorat et d’un bachelor au Maroc seraient les plus recherchés sur le marché de l’emploi, d’après une enquête qui vient d’être publiée.

L’homme à l’origine de la majorité incendies de forêt au Maroc

Ces dernières semaines ont été marquées par des incendies enregistrés dans plusieurs forêts situées dans le Nord du Maroc. Selon des experts, ces feux sont en grande partie provoqués par l’homme.