Casablanca veut faire disparaitre ses pigeons (vidéo)

10 janvier 2024 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les visiteurs de la célèbre place Mohammed V de Casablanca, plus connue sous le nom de « place des pigeons », désapprouvent la décision des autorités locales d’interdire de nourrir les oiseaux et animaux errants.

La société Casablanca Environnement, en collaboration avec la municipalité de Casablanca, a récemment mis une pancarte sur cette place pour rappeler aux citoyens l’interdiction de nourrir les oiseaux et les animaux errants, conformément à la loi. La décision fait des mécontents. Sont notamment concernés les vendeurs de grains de céréales et de maïs, nourriture privilégiée des pigeons, de même que les photographes, qui se retrouveront sans source de revenus.

À lire : L’arrachage d’arbres centenaires fait polémique à Casablanca

Une vendeuse de grains de maïs a qualifié la décision d’« injuste », indiquant que cette activité est « sa seule source de revenus ». « Nous aimons les pigeons, nous considérons même que les nourrir est une bonne action pour laquelle nous serons récompensés, nous restons ici pendant de longues heures, exposés à la forte chaleur du soleil ou au froid glacial », a-t-elle déclaré à Alyaoum24. Les visiteurs de la célèbre place ont également critiqué cette mesure qui les prive du plaisir de donner de la nourriture aux pigeons.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Vidéos - Animal

Aller plus loin

Casablanca : record des recettes fiscales en 2022

Sur l’ensemble de l’année 2022, les recettes fiscales de la ville de Casablanca ont fortement augmenté, atteignant 4,2 MMDH contre 3,6 milliards de DH, un an auparavant. Un record.

A Casablanca, la guerre entre les taxis et les VTC refait surface

La tension entre chauffeurs de taxi et ceux de voiture VTC (Voitures de transport avec chauffeur), refait surface. Ces derniers jours, plusieurs altercations ont été observées...

Les charrettes indésirables à Casablanca

La ville de Casablanca a décidé de mettre fin aux activités des charretiers dans ses rues , accusés d’entrave à la circulation. Une vaste campagne a été initiée en vue de...

L’arrachage d’arbres centenaires fait polémique à Casablanca

À Casablanca, l’opération d’arrachage des arbres centenaires de l’avenue Hassan Souktani, du quartier Gauthier suscite l’indignation des riverains. Kenza Chraibi, présidente de...

Ces articles devraient vous intéresser :