Attaquée par des chiens errants, elle attaque la ville de Casablanca

12 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Une habitante affirmant être victime d’une meute de chiens errants dans la région de Lissasfa a décidé de poursuivre en justice la mairie de Casablanca.

Ma cliente « n’aurait été que dans un état critique si ce n’était pour la grâce divine, après avoir été attaquée par plus de cinq chiens il y a quelques mois », a déclaré à Al Yaoum 24 Daif Fattah, l’avocat de la victime. Reprochant à la municipalité de Casablanca de n’avoir pas assumé sa responsabilité, celle-ci a décidé de l’ester en justice. Selon son avocat, elle « souffre toujours de complications psychologiques suite à l’incident grave auquel elle a été exposée ».

À lire :Maroc : un homme de 80 ans victime d’une meute de chiens à Zagora

Réagissant aux éventuelles poursuites judiciaires, Ahmed Miftah, membre de la commune de Casablanca et vice-président du district de Aïn Chock, semble donner tort à la victime. Il a appelé « Casa Environnement » à assumer sa responsabilité et à capturer les chiens errants. Une mission rémunérée que la ville a confiée à cette entreprise.

À lire :Casablanca : alerte aux chiens errants

La prolifération des chiens errants est un « problème majeur » qui existe depuis le mandat précédent et « persiste », a fait savoir l’élu, soulignant que le phénomène prend de l’ampleur la nuit. Pour appuyer ses propos, il parle d’une jeune femme ayant été attaquée par des chiens errants dans la région de Sidi Maarouf. Face à ce tableau sombre, il appelle à l’envoi d’une commission spécialisée pour surveiller les chiens errants.

Sujets associés : Droits et Justice - Casablanca

Aller plus loin

Maroc : les chiens errants sèment la terreur à El Jadida

À El Jadida, les habitants vivent sous la hantise d’être attaqués par des chiens errants dans les rues et craignent pour leur vie, leur sécurité et leur santé. On dénombre déjà...

Tanger : tollé après l’abattage de chiens errants

Le « Mouvement des Jeunes Verts » appelle les autorités locales de Tanger à mettre fin à l’abattage des chiens errants dans la ville et à prendre les mesures nécessaires pour...

Casablanca : alerte aux chiens errants

Face à la prolifération des chiens errants qui sont potentiellement porteurs de la rage et représentent un danger, les Casablancais réclament des mesures urgentes de la part des...

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.