Casablanca : flou autour de la mort d’une domestique philippine

29 juin 2019 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Une domestique philippine de Casablanca est décédée dans des conditions non encore élucidées. Ceci a fait monter au créneau les responsables de l’Instance de Solidarité avec les immigrés asiatiques (ISIA). Ils ont dit leur ras-le-bol contre l’exploitation des domestiques asiatiques au Maroc.

C’est la consternation au sein de l’Instance de Solidarité avec les immigrés asiatiques (ISIA). Ceux-ci se sont insurgés, suite à la mort d’une domestique philippine à Casablanca, fait savoir le quotidien arabophone, Al Ahdath Al Maghribia.

D’après les faits rapportés par le quotidien casablancais, "la femme, âgée de 40 ans, se serait suicidée, vendredi dernier, en se jetant du troisième étage d’un immeuble du quartier Bourgogne à Casablanca". Les circonstances suspectes de ce décès qui suscite interrogation et indignation, au sein de l’ISIA, ont très vite décidé la structure à se constituer "partie civile" dans cette affaire. Par un communiqué rendu public, les responsables de l’ISIA ont en effet saisi, les autorités compétentes, réclamant "une enquête sur les circonstances de ce drame", indique le quotidien.

Rappelant les "conditions catastrophiques qui se rapprochent plus de l’esclavagisme” dans lesquelles "les domestique philippines travaillent" au Maroc, Hayat Baraho, Présidente de l’Instance de solidarité avec les immigrés asiatiques, a dit espérer, "une transparence totale dans l’enquête”, rapporte Le 360 qui cite Al Ahdath. Ce média relève que "ces femmes sont recrutées via des agences illégales avec de faux contrats, et une fois au Maroc, leurs employeurs confisquent leurs passeports pour les empêcher de retourner chez elles".

A en croire Al Ahdath Al Maghribia, selon les informations préliminaires de l’enquête, menée par la Police judiciaire du District de Sûeté d’Anfa, à Casablanca, sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider les circonstances de ce décès, il ressort que "la victime a eu une altercation avec la propriétaire de la maison, avant de tenter de quitter l’appartement par la fenêtre à l’aide d’une corde en tissu, ce qui a entraîné sa chute".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Faits divers - Immigration - Esclavage moderne

Ces articles devraient vous intéresser :

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...

Expulsions de France : autrefois protégés, ils sont désormais visés

Depuis la promulgation de la nouvelle loi « asile et immigration » en France, les expulsions sous OQTF visent désormais plusieurs catégories d’étrangers autrefois protégées par la loi.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».