Casablanca : un autre scandale immobilier pointe à l’horizon

27 février 2020 - 15h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Les scandales n’ont pas fini d’éclabousser le secteur immobilier au Maroc. Dernier en date, un projet immobilier d’une trentaine de villas dans la région de Casablanca, bâti sur une carrière.

A Bouskoura, une localité située à une trentaine de kilomètres de Casablanca, un programme ne respecte tout simplement pas la loi, bien que les panneaux publicitaires présentant ce projet sont partout et la vente a d’ores et déjà été entamée, indique le quotidien Assabah.

Selon le même quotidien, la législation suppose le respect strict des règles d’un cahier des charges rigoureux, notamment concernant l’utilisation d’une qualité précise de pierre pour la construction. Au regard des textes en cours, le chantier ne respecte pas le délai de 10 ans d’attente entre la fermeture de la carrière et la possibilité d’y édifier des projets immobiliers. Le sable mouvant peut aussi compromettre tout le projet, précise le même quotidien.

À cette allure, le chantier risque d’être arrêté à tout moment et les constructions vétustes environnantes peuvent littéralement être noyées sous terre. Dans ce dossier, le président de la commune a tout simplement validé le projet, sans aucune crainte. Quant au promoteur, il a même été autorisé à lancer la commercialisation.

Ce projet appartient à une amicale immobilière "de façade" qui profite largement des avantages accordés par la loi à cette formule et contrôlerait quelque 120 hectares à Bouskoura.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Casablanca - Corruption

Aller plus loin

Scandale immobilier "Bab Darna" : de nouvelles arrestations

L’enquête ouverte dans le cadre de l’affaire "Bab Darna" a permis à la police de procéder à de nouvelles arrestations. De nouveaux rebondissements sont à prévoir dans ce...

Immobilier : une tentative d’escroquerie évitée à Harhoura

Grâce à la vigilance des autorités de la préfecture de Skhirat-Témara, une tentative d’escroquerie semblable à la spoliation immobilière orchestrée par "Bab Darna immobilier" a...

Le PDG de « Bab Darna » au cœur d’un scandale immobilier, en prison

La décision du Procureur du Roi près le Tribunal correctionnel de Aïn Sebaâ, a été sans appel. Au regard des faits délictueux reprochés au président Directeur Général du groupe...

Maroc : directeur de banque, mais surtout escroc

Le directeur d’une agence bancaire à Témara ainsi que son complice, un militaire, impliqués tous deux dans une affaire de falsification en échange de crédits bancaires, ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...