Le PDG de « Bab Darna » au cœur d’un scandale immobilier, en prison

25 novembre 2019 - 18h20 - Maroc - Ecrit par :

La décision du Procureur du Roi près le Tribunal correctionnel de Aïn Sebaâ, a été sans appel. Au regard des faits délictueux reprochés au président Directeur Général du groupe immobilier "Bab Darna", le magistrat a pris soin de transférer le dossier à un juge d’instruction pour approfondir l’enquête.

« Emission de chèques sans provision » ; « arnaque sur projection de projets immobiliers fictifs » ; « escroquerie en bande organisée »… Au regard du code pénal marocain, telles sont les charges qui pèsent sur le président du groupe immobilier "Bab Darna", Mohamed El Ouardi.

Près de 800 personnes seraient ses potentielles victimes. Celles-ci sont les réservataires lésés dans le cadre d’un projet immobilier. Plusieurs de ces victimes, liés à "Bab Darna" par des contrats de réservation, affirment avoir avancé plus de la moitié des sommes convenues pour l’achat de leurs biens immobiliers. Et ce n’est qu’après ces démarches administratives et financières avec des clauses contractuelles bien ficelées que le pot aux roses a été découvert.

Et ce n’est pas fini. Les informations ébruitées laissent entendre que le terrain sur lequel devrait être bâti le projet immobilier n’appartenait même pas au groupe "Bab Darna". Mieux, d’autres projets (des appartements de moyen et de haut standing, des villas, des logements économiques) implantés dans les villes comme Agadir, Marrakech, accusent un retard manifeste par rapport au planning initialement prévu et promis par le promoteur de "Bab Darna", Mohamed El Ouardi.

C’est au regard de ces situations aggravantes que la police marocaine a réussi à mettre le grappin sur lui jeudi dernier, alors qu’il s’apprêtait à quitter l’aéroport Mohammed V.

A son arrivée au commissariat du boulevard Ghandi, à Casablanca, Mohamed El Ouardi, le promoteur immobilier, s’est retrouvé sous les huées d’une vingtaine de personnes. Celles-ci se sont présentées comme étant des victimes de la trame de « l’arnaque » orchestrée par le groupe "Bab Darna". D’autres victimes se sont dirigées le lendemain vers le siège de la préfecture de police, sur le boulevard Zerktouni, à Casablanca. But de cette démarche, déposer à leur tour, une plainte contre ce promoteur immobilier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Arnaque

Aller plus loin

Arnaque immobilière : arrestation du PDG de Bab Darna Immobilier

Alors qu’il était sur le point de quitter le territoire national, Mohamed El Ouardi a été arrêté puis placé en garde à vue au commissariat central de Casablanca. Ce sont ces...

Scandale immobilier "Bab Darna" : de nouvelles arrestations

L’enquête ouverte dans le cadre de l’affaire "Bab Darna" a permis à la police de procéder à de nouvelles arrestations. De nouveaux rebondissements sont à prévoir dans ce...

Maroc : sit-in des spoliés de Bab Darna immobilier devant le siège de la société

Les quelque 800 acquéreurs de biens immobiliers victimes de la vaste escroquerie orchestrée par Mohamed Wardi, PDG du groupe Bab Darna immobilier, ont tenu, samedi 30 novembre...

Maroc : une nouvelle affaire de spoliation foncière mise à nu

La police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de trois individus soupçonnés de spoliation immobilière à Imintanout, dans la région de Marrakech. Le ministère...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...