Arnaques immobilières : prison pour les présidents d’amicales

21 février 2020 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les présidents d’amicales immobilières, accusés d’avoir arnaqué des centaines de clients à Harhoura et à Salé, ont écopé des peines de prison ferme et d’amendes.

Soupçonné d’avoir arnaqué des clients, à hauteur de 25 millions de DH, dans le cadre d’un projet immobilier, un président d’amicale à Harhoura, a été incarcéré à la prison d’El Arjate à Salé, rapporte Al Akhbar. Il est désormais sous enquête judiciaire, et poursuivi pour faits d’arnaque et de fraude. Des centaines de familles seraient ses victimes.

Lancé en 2015, ce projet dénommé Dar El Arrass, qui prévoyait la construction de villas et des appartements haut standing, n’a jamais été concrétisé. Les clients qui s’impatientaient ont finalement porté plainte contre le responsable. Celui-ci sera arrêté le 19 février. Un individu présumé complice est également poursuivi, mais en état de liberté.

Une autre arnaque immobilière a été repérée à Salé, où un président d’amicale a été arrêté et condamné à 10 ans de prison ferme. Il devra restituer l’équivalent de 40 millions de dirhams à ses victimes. À Ben Slimane, la police a arrêté le président de l’amicale du projet "Sables d’or" pour le même chef d’accusation. À Mansouria, le promoteur du projet "Bassatine Al Bahr", lui, a été incarcéré pour le même délit.

Sujets associés : Immobilier - Salé - Prison - Harhoura - Amendes

Aller plus loin

Une arnaque immobilière à grande échelle à Essaouira, 200 familles touchées

Le directeur commercial d’une société immobilière a été condamné à 5 ans de prison ferme pour escroquerie par le tribunal de première instance d’Essaouira. Cette arrestation est...

Maroc : une nouvelle affaire de spoliation foncière mise à nu

La police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de trois individus soupçonnés de spoliation immobilière à Imintanout, dans la région de Marrakech. Le ministère...

Maroc : des mesures pour mettre fin à la spoliation foncière

Les fraudeurs dans le domaine foncier sont dans le viseur des autorités. Une nouvelle mesure vient d’être prise pour verrouiller les failles dont se servent les faussaires pour...

Spoliation immobilière : une nouvelle lettre au roi Mohammed VI

L’Association pour le droit et la justice au Maroc (ADJM) est résolument engagée pour lutter contre la spoliation foncière. À ce titre, elle a adressé une correspondance au Roi...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...