Recherche

Le CCME hors la loi ?

© Copyright : DR

4 octobre 2012 - 21h01 - Marocains du monde - Par: Jalil Laaboudi

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) n’aurait plus aucune valeur constitutionnelle, tout comme les consultations menées par l’institution, en raison de l’expiration de son mandat en 2011.

Jamal Eddine Ryane, président du mouvement des Marocains démocrates résidant à l’Etranger, a expliqué sur Radio Atlantic que le mandat de 4 ans du CCME a expiré en décembre 2011, et que malgré cela, le conseil n’a pas encore présenté son rapport d’activité au Roi Mohammed VI.

Ryane a accusé le CCME d’agissements irresponsables et affirme que le conseil a procédé à l’exclusion d’acteurs associatifs marocains pourtant très actifs dans les pays d’accueil.

Le directeur du CCME, Driss Ajbali, s’en défend et a affirmé à Al Alam que ces critiques n’ont aucun intérêt et ont été proférées par des personnes qui ne représentent qu’elles-mêmes.

L’objectif de ces personnes d’après Ajbali, serait de gâcher les efforts entrepris par le CCME auprès des Marocains du monde, dans le but de fausser toutes les initiatives visant à instaurer un dialogue entre le conseil et les MRE.

Créé en 2007, le CCME est présidé par Driss El Yazami, pourtant nommé président du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en mars 2011.

Mots clés: Lois , Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) , Immigration , Driss El Yazami , Driss Ajbali , Conseil national des droits de l’Homme (cndh)

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact