Le premier centre d’essais automobiles s’ouvre au Maroc

6 décembre 2020 - 09h30 - France - Ecrit par : I.L

Le Maroc s’apprête à accueillir le premier centre d’essais automobiles en Afrique. Cette initiative est née de l’union de deux entreprises privées indépendantes UTAC CERAM et FEV Group, partenaires de l’industrie automobile.

Ces deux entreprises franco-allemandes sont spécialisées dans des domaines spécifiques, rapporte La Map. L’entreprise française UTA CERAM avec 580 salariés et 82 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 est spécialisée dans les essais de développement et de validation en environnement, homologation, règlementation, formation, conseil, audit et certification, contrôle technique, normalisation et évènementiel.

Quant à l’allemande, elle compte 6700 salariés dont 750 en France). Elle s’investit dans le développement de véhicules et de la chaîne de traction ainsi que des essais de concepts de véhicules innovants jusqu’à leur production en série. Ce futur centre à Oued Zem (province de Khouribga) sera installé au centre du Maroc avec de nombreux services répartis en plusieurs activités. Pour Laurent Benoît, président d’UTAC CERAM, la construction de ce nouveau centre est intégrée dans la stratégie de développement et de croissance du groupe, pour prendre en compte les demandes de ses clients.

À l’en croire, le groupe a décidé de s’installer au Maroc à cause des nombreux avantages dont les conditions météorologiques favorables qui permettent de mener des essais de façon optimale et les coûts salariaux locaux favorables. Ces avantages « permettent à l’UTAC CERAM de bénéficier d’une meilleure compétitivité sur certains types de prestations et ainsi de compléter son offre  », précise le président d’UTAC CERAM. Le groupe annonce par ailleurs qu’il va procéder au recrutement d’une centaine d’employés d’ici à cinq ans, qui bénéficieront d’un programme de formation dédié.

Entre autres prestations, on retient les essais endurance et fiabilité complète sur bancs/pistes/routes, le développement et essais en dynamique véhicule, les essais de coast down (piste de 4 km, unique en Europe et en Afrique), les bancs d’essais pour le développement des chaînes de traction (véhicules à propulsion électrique, hybride ou conventionnelle), les bancs à rouleaux 4 × 4 (- 20°C) pour calibration et homologation, le développement et les essais acoustiques, le développement et les essais en choc piéton, le roulage RDE (Real Driving Emissions), les essais de flottes véhicules automatisés et connectés ainsi que la formation à la conduite, prestations événementielles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - France - Automobile - Oued Zem

Aller plus loin

Vers la reprise des activités de PSA Maroc

PSA Maroc va reprendre bientôt ses activités industrielles même si la relance sera progressive. Dans tous les cas, les mesures sont prises pour assurer la sécurité sanitaire.

Les voitures Sandero quittent la Roumanie pour le Maroc

Le Maroc va produire la 3ème génération des voitures Sandero du groupe Renault, exclusivement fabriquée en Roumanie.

Le groupe américain Adient s’installe à Kénitra

Quelques jours après l’annonce de la reconnaissance des États-Unis de la marocanité du Sahara, l’équipementier américain Adient, leader mondial du segment des sièges...

L’usine Renault de Tanger redémarre

Suite au plan sanitaire de redémarrage de ses activités mis en place, l’usine Renault Nissan de Tanger fonctionne à nouveau.

Ces articles devraient vous intéresser :

Renault va produire plus de véhicules électriques au Maroc

Renault ambitionne d’ici 2027 de lancer huit nouveaux modèles hybrides et électriques (E-Tech) et de doubler le bénéfice net par unité vendue hors d’Europe et notamment au Maroc.

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

17% des voitures Renault vendues dans le monde ont été produites au Maroc

Renault Group Maroc franchit en avance ses objectifs d’intégration locale et de sourcing local, dépassant ainsi les engagements de l’écosystème Renault. En effet, avec un taux d’intégration locale, hors mécanique, atteignant 65,2 % en 2022 pour un...

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.

Quelles voitures possède Hakim Ziyech ?

Passionné de football, Hakim Ziyech est également un féru des voitures de luxe. Il ne s’en prive pas lorsque l’opportunité s’offre à lui de s’en procurer.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

Le Maroc dans le top 10 des marchés mondiaux de Renault

Le Maroc est désormais le dixième marché mondial de Renault et le premier de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en termes de ventes, avec 44 497 véhicules vendus au cours des neuf premiers mois de l’année 2023.

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».