Le Maroc s’intéresse aux trains à hydrogène d’Alstom

7 mars 2021 - 08h00 - France - Ecrit par : S.A

Le Maroc manifeste de l’intérêt pour les nouveaux trains à hydrogène du constructeur ferroviaire français Alstom. Il s’agit d’un train écologique qui peut assurer le transport de 220 passagers.

La région Bourgogne Franche-Comté a commandé vendredi trois TER à hydrogène. Une première commande pour ce premier train à hydrogène français qui intéresse aussi le Maroc. Un pays qui est de plus en plus engagé dans la modernisation du transport ferroviaire. « L’originalité de ce train par rapport à ceux développés en Allemagne, c’est une très grande capacité et qu’ils fonctionnent sur une ligne électrifiée et fonctionne à l’hydrogène quand on n’est plus électrifié », explique à l’AFP Michel Neugnot, premier vice-président chargé des Transports de la région Bourgogne Franche-Comté.

Le train à hydrogène peut transporter jusqu’à 220 passagers pour une autonomie comprise entre 400 et 600 km. Sa vitesse maximale peut atteindre 160 km/h. Les premiers essais sont prévus « 2022-2023 ». « Pour les passagers, c’est une expérience nouvelle. Dans un train à hydrogène, on a une impression de calme, de sérénité. Il n’y a aucun bruit et aucune vibration contrairement aux trains diesel », explique Henri Poupart Lafarge, PDG d’Alstom.

Sujets associés : France - Automobile - Transport ferroviaire

Aller plus loin

Alstom investit dans une nouvelle usine au Maroc

Alstom renforce sa présence au Maroc avec un investissement de 160 millions de dirhams dans une deuxième usine de construction de matériel ferroviaire. Le site sera dédié à la...

Alstom investit 100 millions de dirhams à Fès

Déjà installée à Fès, la société Alstom a annoncé de nouveaux investissements, avec la création d’une nouvelle ligne de production, qui sera opérationnelle début 2023.

Hydrogène vert : le Maroc poursuit sa lancée vers la transition énergétique

D’ici 2030, le Maroc veut porter la part des énergies renouvelables à plus de 52 %. À cet effet, il a développé un modèle énergétique favorable à la production de l’hydrogène...

Le petit train de la région lilloise en partance pour Marrakech

L’ancien petit train des Prés du Hem a quitté Armentières pour Marrakech. Lille l’a remplacé par un train électrique équipé de panneaux solaires.

Ces articles devraient vous intéresser :

Voitures neuves au Maroc : la baisse des ventes continue

La chute des ventes de voitures neuves observée depuis le début de l’année se poursuit au Maroc. À fin juillet, les ventes sont en baisse de 11,03 %, selon les derniers chiffres de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Nouveau carton de ventes pour la Citroën « My Ami Buggy »

Le succès ne se dément pas pour la petite voiture Citroën « Ami ». Fabriquée au Maroc, la voiture électrique sans permis a été encore une fois un succès dans de nombreux pays européens.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.

Le Maroc accueille le premier centre d’essais de voitures en Afrique

Le groupe allemand FEV vient d’inaugurer au Maroc le premier centre d’essais des prototypes de voitures neuves en Afrique. Un centre à la pointe de la technologie et à l’abri des regards indiscrets.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Fiat dévoile sa Topolino, fabriquée au Maroc

Fiat a présenté mardi à Turin sa Topolino, un quadricycle 100 % électrique, fabriqué au Maroc comme la Citroën Ami.

Le Maroc veut produire un million de voitures par an

Un million de voitures produites par an au Maroc. C’est l’objectif du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, d’ici 2030.

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Le groupe AKIEM quitte le Maroc à cause du « manque d’attractivité »

Le groupe AKIEM, spécialisé dans la location et la cession de matériel roulant ferroviaire, a décidé de quitter le Maroc, en raison du «  manque d’attractivité  » dans le secteur.

Quelles voitures possède Hakim Ziyech ?

Passionné de football, Hakim Ziyech est également un féru des voitures de luxe. Il ne s’en prive pas lorsque l’opportunité s’offre à lui de s’en procurer.