Recherche

Ceuta et Melilla cherchent à se débarrasser de leur dépendance vis-à-vis du Maroc

© Copyright : DR

5 mai 2020 - 05h30 - Monde

Le groupe parlementaire populaire (PP) a proposé de mettre en place une commission interministérielle qui sera chargée de prendre des mesures assez fortes afin d’améliorer les conditions de vie des habitants de Ceuta et Melilla face à la pression du Maroc.

Face aux conditions de vie difficiles des populations, au lendemain de la fermeture du bureau de douane commercial de Béni Enzar et à la récente interdiction de l’entrée du poisson marocain à Ceuta, de nouvelles mesures s’imposent pour épargner la population de la précarité.

Ces deux enclaves, lit-on dans la presse locale, sont prêtes à offrir leurs services sociaux aux citoyens transfrontaliers à savoir l’éducation, la santé et les services administratifs. Alors que Ceuta et Melilla s’acharnent à offrir sans condition leurs services, le Maroc, quant à lui, met tout en œuvre pour rendre la vie dure aux habitants de ces enclaves, se plaint-on.

La commission interministérielle, coordonnée par le ministère des Affaires étrangères, pourra se pencher sur les vrais problèmes des habitants et faire des propositions sur l’amélioration de leurs conditions de vie au gouvernement espagnol. Interrogé, celui-ci a répondu qu’un groupe de discussions de douaniers a été mis sur pied, mais leurs travaux n’ont pas été rendus publics.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact