Chirac à la presse algérienne : appel à la libération des prisons de Tindouf

4 mars 2003 - 11h25 - Ecrit par :

Le Président français, Jacques Chirac a appelé à « la libération immédiate et totale des 1160 prisonniers de guerre marocains » détenus dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest algerien. Dans un entretien exclusif accordé aux directeurs des quotidiens algeriens « El Watan » et “El Khabar”, paru samedi, M. Chirac a souligné que « la libération de ces prisonniers constitue une obligation en droit international ».

A propos du Sahara marocain, le chef de l’Etat français s’est déclaré « persuadé qu’une solution réaliste doit être recherchée entre les parties, dans le cadre des Nations unies, pour trouver une issue à ce conflit qui retarde le progrès de l’intégration maghrebine ». M. Chirac a souligné que « cette question est importante pour la stabilité et le developpement de l’ensemble du Maghreb » et que la France et l’Algerie « entretiennent un dialogue sur le Sahara, en toute amitié et en toute confiance ».
Le chef de l’Etat français a suggéré que les propositions faites récemment par James Baker, envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, « meritent d’être examinées serieusement ».

« Mon pays n’a pas à se prononcer sur leur contenu », a-t-il dit ajoutant qu’il croit qu’« un dialogue approfondi entre Alger et Rabat permettrait de progresser vers une solution ».

Le Matin

Tags : Algérie - Séquestrés - Polisario - Jacques Chirac - Sahara Marocain - Tindouf

Nous vous recommandons

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou encore au recours aux pleines capacités de stockage et de traitement de la...

Forte sécheresse en France : les musulmans appelés à l’aide

Depuis quelques semaines, toute la France est en alerte sécheresse. Le gouvernement a pris des mesures urgentes. En parallèle, les musulmans sont invités à organiser des prières pour la pluie.

Maroc : des records de températures qui doivent inquiéter

Une vague de chaleur d’un niveau de vigilance rouge et orange sévit dans plusieurs provinces du Royaume. De très fortes températures ont été enregistrées dans plusieurs villes ces derniers jours.

Covid-19 : le Maroc de retour à un confinement partiel, voire total ?

Des restrictions sont de nouveau de rigueur dans certaines régions du Maroc en vue de limiter la mobilité entre les villes. C’est la décision des autorités face à la recrudescence inquiétante des cas de malades du Covid-19 au royaume, où le retour à un...

Le Nigeria encourage le Maroc à investir dans le fossile

À l’heure où les grandes puissances imposent le passage à des énergies faibles en émission carbone, le Nigeria a appelé les pays africains, producteurs de pétrole, dont le Maroc, à s’unir pour investir davantage dans le fossile afin de juguler ensemble la...

Au Maroc, les spoliations immobilières ont encore de beaux jours devant elles

Malgré sa publication au Bulletin officiel le 26 août 2019, la loi 31-18 relative à l’enregistrement des procurations et des sociétés civiles immobilières aux registres électroniques dédiés n’est toujours pas en vigueur à cause de l’absence des textes...

GNV renforce ses lignes maritimes vers le Maroc

La compagnie maritime italienne GNV renforce sa présence au Maroc. Elle prévoit de lancer cinq nouvelles lignes maritimes au départ et à destination de la France, de l’Italie et de l’Espagne dans le cadre de son programme estival...

L’espagnolité de Ceuta et Melilla « est incontestable et non négociable »

Le Parti socialiste de Melilla a affirmé que l’espagnolité de Ceuta et Melilla « est incontestable et non négociable » pour le gouvernement.

« La qualité de vie est inconfortable » à Casablanca selon The Economist

Casablanca est la seule ville marocaine figurant dans le classement « The Global Liveability Index » publié par l’hebdomadaire The Economist.

Vacances au Maroc : le test PCR + pass vaccinal passent très mal

Au Maroc, le maintien de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains produit un impact négatif sur la reprise de l’activité touristique durement...