Le combat de Sara pour obtenir la nationalité à ses trois enfants nés en Espagne

7 février 2023 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Sara, Marocaine, se bat à Malaga depuis des années pour obtenir la nationalité espagnole à ses trois enfants âgés de 17, 14 et 11 ans, tous nés en Espagne d’un précédent mariage avec un Marocain.

Les trois enfants de Sara, victime de violence conjugale de la part de son ex-mari, sont nés et ont grandi en Espagne où ils poursuivent normalement leurs études. La Marocaine, qui s’est remariée en 2020 avec un Espagnol, fait tout son possible pour que ses trois enfants, dont elle a la garde exclusive, obtiennent la nationalité espagnole. Mais elle n’a toujours pas obtenu gain de cause, fait savoir La Opinión de Malaga.

« Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement ne peut pas accorder la nationalité d’office à un enfant qui est sur le point d’avoir 18 ans, qui est né et a grandi ici, qui est enraciné en Espagne », se plaint Curro López, snon compagnon, qui dénonce des tracasseries administratives. Sara, elle, raconte que son ex-mari l’a « dénoncée » au Maroc où la décision espagnole de la garde exclusive des enfants n’est pas reconnue. De fait, les enfants ont fait la connaissance de leurs grands-parents maternels par vidéoconférence.

À lire : Malgré leur naissance en Espagne, les enfants de Zouhira ont du mal à obtenir leur nationalité

Cette situation crée des préjudices aux mineurs. L’aîné, âgé de 17 ans, s’est vu refuser une place dans deux clubs de Malaga. « Ils disent qu’il ne peut pas jouer parce qu’il n’a pas encore de carte d’identité », déplore Curro López. Selon un porte-parole du gouvernement espagnol, le ministère de la Justice n’a vu dans le dossier « aucune information sur les violences conjugales antérieurement subies par la mère », ajoutant que le délai de traitement est « habituel ».

Mais une documentation supplémentaire a été demandée à Sara, qu’elle a fournie en août 2022, souligne le responsable qui précise que le dossier est actuellement en cours d’examen. Des sources de la délégation provinciale de Malaga de la Fédération andalouse de football ont expliqué quant à elles que la Fédération espagnole de football doit donner son feu vert pour que le mineur de 17 ans, de nationalité marocaine, puisse jouer en Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Malaga - Femme marocaine - Enfant - Nationalité marocaine - MRE

Aller plus loin

Les Marocains, numéro 1 pour la nationalité espagnole

Cette année encore, les Marocains arrivent loin devant toutes les nationalités en ce qui concerne l’obtention de la citoyenneté espagnole.

Plus de 40 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2021

Sur les 144 012 étrangers résidant en Espagne ayant obtenu la nationalité espagnole en 2021 (14,1 % de plus que l’année précédente), 42 000 sont Marocains. La plupart vivent...

Malgré leur naissance en Espagne, les enfants de Zouhira ont du mal à obtenir leur nationalité

Une Marocaine résidant à Malaga depuis 17 ans, et victime de violences de la part de son ex-mari marocain pendant plusieurs années, cherche depuis deux ans à obtenir la...

Nationalité espagnole : Mohamed Katir revient sur son parcours de combattant

Mohamed Katir, l’athlète espagnol d’origine marocaine, a attendu quatre bonnes années avant d’obtenir la nationalité espagnole. Dans le même temps, d’autres athlètes ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Plus de trois millions de touristes au Maroc en deux mois, grâce aux MRE

Durant les mois de juin et juillet derniers, les aéroports marocains ont enregistré au total 3,2 millions de touristes, soit un taux de récupération de 100 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Malgré la conjoncture, les transferts des Marocains du monde en hausse

Au cours des sept premiers mois de l’année en cours, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont enregistré une hausse de 7,4 % (+4,03 MMDH) par rapport à la même période en 2021.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...