L’armée de l’air marocaine veut s’équiper de technologie de pointe

20 août 2021 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc s’active pour la modernisation de son armée de l’air. Pour y parvenir, le royaume mise sur l’acquisition de certains équipements de pointe.

Drones, armes de précision, technologies furtives… Le Maroc renforce ses relations et développe les contacts avec les entreprises de défense pour moderniser ses capacités aériennes, rapporte le site spécialisé Defense News. Aux yeux des responsables marocains, l’utilisation de drones au combat est « un élément clé de leurs efforts de modernisation militaire », fait savoir Samuel Ramani, expert en défense à l’Université d’Oxford. « Les États-Unis ont été les plus déterminants à encourager l’accès du Maroc aux armes furtives, en particulier aux drones américains, aux munitions à guidage de précision ainsi qu’aux munitions à guidage laser », a-t-il ajouté.

À lire : Après les drones israéliens, le Maroc commande des drones turcs

« Les achats marocains d’armes en 2020 complètent d’autres efforts visant à renforcer la modernisation et l’interopérabilité. Plus particulièrement, en 2019, le Maroc a acquis 36 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache (24 nouveaux, 12 en option), plus de 2 400 BGM-71-4B-RF TOW 2A (missiles) pour augmenter ses capacités de défense intégrées, 25 chasseurs F-16C/D Block 72 avec des munitions air-sol supplémentaires, en plus du soutien pour améliorer l’intégration des systèmes et la maintenance des chasseurs », a déclaré Aram Nerguizian du think tank « Center for Strategic and International Studies », ajoutant que l’accent a été logiquement mis sur l’amélioration des attaques air-sol et l’articulation avec les forces terrestres.

À lire : Le Maroc a-t-il vraiment acquis des drones israéliens ?

Le Maroc s’apprêtait à signer un accord avec l’administration Trump pour l’acquisition de quatre drones MQ-9B SeaGuardian en décembre dernier, suivi de l’achat de 12 drones Bayraktar TB2 de moyenne altitude et de longue endurance à la société turque Baykar dans le cadre d’un accord de 70 millions de dollars, rapportait Reuters. « Les États-Unis et la Turquie travaillent ensemble pour renforcer les capacités furtives du Maroc, alors que 12 drones Bayraktar TB2 arriveront bientôt au Maroc », a indiqué Samuel Ramani.

À lire : Maroc : acquisition en vue de 24 hélicoptères de combat d’attaque

« La stratégie militaire marocaine repose sur la diversification des sources d’armes en provenance de l’étranger », a par ailleurs noté Mohammad Shkeir, expert marocain en affaires militaires et sécuritaires. « Bien que les États-Unis soient le principal fournisseur d’armements du Maroc, cela ne l’a pas empêché d’acquérir les armes dont il a besoin auprès des pays européens : l’acquisition du satellite de renseignement Mohammed VI de la France, et l’achat de frégates de Belgique et d’Italie, et les négociations sont aussi en cours pour acquérir des frégates navales d’Italie », a-t-il ajouté.

Sujets associés : Défense - Armement - Acquisition - Forces Royales Air

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc a-t-il vraiment acquis des drones israéliens ?

Alors que le média israélien, Yisrael Hayom, affirme que le Maroc a acquis des drones israéliens, les Forces armées royales (FAR) apportent un démenti formel. Où se situe la vérité...

Maroc : des drones et des caméras haute définition pour surveiller les postes-frontières

La ville de Sebta est connue pour être un lieu d’approvisionnement en produits de contrebande, mais les armes y transitent également et les autorités marocaines ont décidé...

Après les drones israéliens, le Maroc commande des drones turcs

Le Maroc a commandé 13 drones de type Bayraktar TB-2 et leurs équipements au sol à la Turquie. De quoi renforcer son armement face à l’Algérie et le Polisario qui représenteraient...

Le Maroc crée un organe de contrôle de l’aviation militaire

Le Maroc a créé, au sein de l’état-major des Forces armées royales (FAR), la Direction de l’aéronautique militaire (DAM). Elle sera en charge entre autres de la formation du...

Nous vous recommandons

Défense - Armement

Le Maroc va acquérir quatre avions G550

Le Maroc va acquérir quatre avions G550 de guerre électronique et de reconnaissance de type ISR suite à un accord avec le constructeur américain d’avions privés, Gulfstream Aerospace en 2019.

Les Etats-Unis offrent deux bateaux à la marine royale marocaine

Le partenariat sécuritaire entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique se renforce davantage. En marge de la dernière réunion de planification de l’exercice African Lion 2022, le premier exercice militaire d’AFRICOM, l’Administration Biden a transféré jeudi...

Le Polisario déclare la guerre au Maroc

Le Polisario affirme que son armée a commencé à répondre avec fermeté requise à l’opération militaire lancée par le Maroc dans la zone-tampon de Guerguerat.

Le véhicule blindé turc Ejder Yalçın intéresse le Maroc

Le Maroc compte acquérir le véhicule blindé Ejder Yalçın du constructeur turc Nurol Makina. De quoi renforcer encore plus son armement.

Le Maroc veut acquérir des armes israéliennes plus redoutables pour contrer les cibles ennemies

En crise avec l’Algérie, le Maroc veut commander des armes plus redoutables auprès d’Israël pour, en cas de besoin, lancer des frappes contre des cibles ennemies.

Acquisition

«  Dôme de fer  » : l’accord de vente entre le Maroc et Israël bientôt signé

Annoncé en visite officielle au Maroc dans les tout prochains jours, le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, pourrait conclure la vente au royaume du système anti-missile dénommé «  Dôme de fer ...

Fincantieri en négociations avec le Maroc, Naval Group se sent menacé

L’Italien Fincantieri discute avec le Maroc qui souhaite acquérir deux frégates multi-missions. Ces discussions sont vues comme une menace par l’industriel français Naval Group.

Maroc : voici les voitures les plus vendues depuis le début de l’année

Les ventes de voitures neuves au Maroc ont résisté malgré la crise sanitaire. Sur les huit premiers mois de l’année, une hausse de 13,81 % a été enregistrée pour un total de 118 382 unités vendues.

Seine-Saint-Denis : une importante quantité de cannabis marocain trouvée dans une camionnette

La police judiciaire de Seine-Saint-Denis a saisi 480 kg de résine de cannabis dans un entrepôt de Courbevoie, le 26 novembre dernier. Cinq trafiquants présumés ont été interpellés puis mis en examen «  pour blanchiment, association de malfaiteurs, transport,...

Le Maroc veut acquérir des radars portables de contrôle de la vitesse

Le Maroc reste collé à son objectif, celui de réduire les accidents de la route de 50 % d’ici 2026. Dans ce sens, le royaume a décidé d’acquérir des radars portables de contrôle de la vitesse.

Forces Royales Air

Royal Air Maroc : 16 nouveaux pilotes formés à l’école militaire de Marrakech

Royal Air Maroc a envoyé 16 nouveaux élèves pilotes de ligne en formation à l’Ecole Royale de l’Air (ERA) de Marrakech. Cette décision intervient quelques jours après le licenciement pour motif économique d’une grande majorité de ses...

Le Maroc renforce sa force aérienne grâce à de nouvelles acquisitions

Afin de parer à toute éventualité, les Forces royales air s’emploient à acquérir de nouvelles armes auprès des États-Unis, d’Israël, de la Turquie mais aussi de la France, son nouvel allié, et à augmenter ses dépenses...

Vers la rénovation de la base militaire aérienne de Benguerir

Le Maroc veut entreprendre des travaux de rénovation de la base militaire aérienne de Benguerir connue sous le nom de sixième base aérienne des Forces royales air (6ᵉ BAFRA). De quoi augmenter la capacité d’accueil de cette base de...

Des hélicoptères H135 d’Airbus pour les Forces Royales Air marocaines

Le Maroc a commandé des hélicoptères H135 d’Airbus auprès du constructeur aéronautique européen, Airbus. De quoi moderniser et renforcer sa flotte d’hélicoptères militaires.

Le Maroc se prépare pour recevoir sa commande de F-16 Block 72

Le Maroc envisagerait de mener certains travaux sur deux de ses grandes bases aériennes afin qu’elles soient capables d’accueillir les F-16 Block 72, dont la commande a été lancée, il y a deux ans.