Recherche

Confinés au Maroc, deux Français donnent de leurs nouvelles

© Copyright : DR

17 mai 2020 - 22h30 - Société

En plein confinement à Tafraout, au Maroc, Béatrice et Eric Schnell, deux habitants de Wettolsheim, rassurent leurs familles et amis de leurs conditions de vie. Ce couple camping-cariste français attend l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Espagne pour rallier la France via un bateau.

Ce couple Wettolsheimois s’était rendu au Maroc au début du mois de janvier comme à son habitude. Il s’est installé avec son camping-car à Tafraout, au Maroc, pour y passer des vacances, loin de l’hiver alsacien, rapporte L’Alsace.

"À Tafraout, petit village dans le Moyen Atlas, nous ne manquons de rien. Fruits, légumes, viandes, poissons et autres denrées alimentaires à profusion sept jours sur sept. Ici, pas de covid-19 ! Mais de l’espace pour se balader. Nous sommes dans une palmeraie depuis le 24 janvier, où il n’y a eu que deux fois quelques gouttes de pluie. Inutile de dire qu’il y a de grosses chaleurs, mais tout le monde s’en accommode", raconte le Wettolsheimois.

"Le pain nous est livré tous les matins, ainsi que l’eau si on le désire. Pour faire les autres courses, nous allons en ville. Tout le monde est très aimable. Le port du masque est obligatoire. Les entrées dans Tafraout sont interdites pour tous les nouveaux visiteurs, ceux qui voudraient s’y installer. Les camping-cars sont espacés de 30 à 60 mètres, et non serrés comme des sardines dans un camping", ajoute-t-il. Il fait savoir qu’il reste actuellement sur le terrain une soixantaine de caravanes, toutes confinées. Ceux-ci attendent un retour probable en France.

"[…] Nous voudrions bien rentrer chez nous ; mais pour cela, il faut attendre l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Espagne pour prendre le bateau (celui du rapatriement étant onéreux), explique-t-il. Et pour cela, nous nous renseignons chez le maire du village, qui est très aimable, comme tous les Berbères que nous croisons ici et qui nous rendent beaucoup de services sans contrepartie. J’espère qu’après avoir lu ce petit courrier, les familles et les amis que nous avons laissés en France se feront désormais moins de soucis."

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact