Le Conseil supérieur des MRE entre dans une nouvelle phase

28 août 2007 - 00h16 - Maroc - Ecrit par : L.A

Bientôt, l’assemblée générale du Conseil consultatif des droits de l’homme aura du pain sur la planche. Il s’agit de l’un des dossiers épineux des Marocains résidents à l’étranger, à savoir le rapport consultatif relatif à la mise en place d’un Conseil supérieur des MRE.

Les membres devraient en débattre avant de le soumettre, en tant qu’avis consultatif, au Souverain. Le rapport en question est une conception préliminaire consultative qui comporte les grandes lignes de la configuration de ce Conseil, ses attributions, ses fonctions, ainsi que les attentes des MRE représentés par le tissu associatif et tous les acteurs économiques et civils actifs en Europe.

Driss Yazami, qui a été chargé de réaliser cette consultation, a rencontré, des mois durant, des ONG marocaines, des acteurs civils de plus de vingt pays européens et présents dans plus de quarante villes. Le processus de consultation a concerné également les partis politiques et plusieurs organismes civils au Maroc. Cette consultation remonte au mois de novembre 2006, quand le Souverain avait demandé du CCDH, en tant qu’institution indépendante et surtout plurielle, de livrer un avis consultatif au sujet de la constitution du Conseil supérieur des MRE.

Selon Driss Yazami, l’opération s’est déroulée comme prévu, sans retard ni exclusion aucune. Une manière, pour l’actuel membre du bureau international de la Fédération Internationale des droits de l’Homme (FIDH) de répondre, peut-être, aux détracteurs de cette opération qui prétendent que le CCDH a exclu de cette phase de consultation un ensemble d’organisations actives en Europe.

En effet, nombreux sont ceux qui estiment que cette forme de représentation ne doit en aucun cas éluder leur droit à une participation à travers le parlement et ne doit non plus constituer unecompensation suite à la perte du droit de vote et d’éligibilité des MRE.

Autant de craintes qui ont été formulées lors du 4-ème séminaire thématique organisé à Rabat les 2 et 3 juin dernier, dans le cadre de la commission du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) chargée d’organiser le débat autour de la question du Conseil supérieur pour la communauté marocaine à l’étranger (CSCME). Toutefois, certains observateurs estiment que le problème pour de nombreuses structures contestataires relève de leur représentation au sein même de ce Conseil. Le débat de fond, pour eux, est secondaire.

Libération - Nouri Zyad

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Conseil consultatif des droits de l’homme - Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) - Driss El Yazami - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.