Faute de contrebandiers marocains, Ceuta condamnée à se reconvertir

21 avril 2021 - 14h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La coalition Caballas de Ceuta entend soumettre à l’Assemblée locale un plan de reconversion des industriels du Tarajal qui ont cessé leurs activités depuis la fermeture des frontières avec le Maroc.

La coalition proposera à la plénière de l’Assemblée la conception et l’exécution d’un plan de reconversion des commerçants de Tarajal qui, avec le dialogue et la participation des propriétaires et le partenariat public-privé, permettra de relancer les activités dans ce domaine avec de nouveaux projets intégrés dans le nouveau modèle de production à mettre en œuvre à Ceuta.

Les commerçants considèrent que la ville ne peut rester indifférente à cette réalité et qu’elle doit trouver un moyen de « réorienter » ces infrastructures et de les mettre au service du « nouveau modèle économique » que Ceuta tente de mettre en œuvre (industrie numérique, énergie de transition…), « avec l’aide des propriétaires ».

La crise économique qui sévit dans la ville autonome continue d’être une préoccupation majeure, tant pour les acteurs des secteurs les plus sensibles de la population que pour les agents sociaux et les institutions publiques. Pour Caballas, il est dévastateur de voir les locaux commerciaux « fermer » les uns après les autres. Mais la situation des espaces commerciaux de Tarajal inquiète davantage « en raison de son volume ». D’une activité économique « bouillante », avec 230 boutiques fonctionnant « à plein régime », ils sont devenus une « zone déserte où plus personne ne passe », et où seulement une vingtaine de boutiques continuent d’ouvrir leurs portes.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Crise économique - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : vers la création de nouvelles zones d’activités dans le nord

Le conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima se prépare à créer deux nouvelles zones d’activité mixtes. Elles doivent accueillir des activités industrielles et artisanales.

Fnideq : une zone économique pour concurrencer Sebta

Située dans les environs de Fnideq, la zone d’activité économique devrait entrer en service au cours de l’été 2021. Les premiers travaux ont démarré sur une tranche de 10...

Pedro Sanchez accueilli sous les huées et insultes à Sebta

En visite ce mardi, pour la première fois à Sebta, le président du gouvernement d’Espagne, Pedro Sanchez a essuyé dès son arrivée, de nombreuses huées et insultes de la part des...

Face à son succès, la zone industrielle élargie

Kénitra bénéficie de l’extension de sa Zone d’accélération industrielle (ZAI). L’accord a été signé par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les prix de l’huile de table commence à baisser au Maroc

Le groupe Lesieur Cristal a annoncé une baisse de 15 % des prix de ses produits d’huile de table à base de tournesol, aussi bien pour les consommateurs que pour les industriels.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.