Coronavirus au Maroc : pas de prière de l’Aïd Al Adha à la mosquée

25 juillet 2020 - 09h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le gouvernement marocain, en raison des dernières découvertes de foyers de contaminations ne veut pas prendre de risques. À ce titre, le ministère des Habous a souhaité que la prière de l’Aïd Al Adha soit organisée à domicile et non dans les mosquées.

Contrairement aux années antérieures, les musulmans ne pourront pas accéder aux mosquées pour assister à la prière de l’Aïd Al Adha, précédant le sacrifice du mouton.

Dans un communiqué, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a relevé que la prévention contre le coronavirus ne permet pas d’effectuer la prière de l’Aïd Al Adha dans les mosquées ou Mosallas. Par conséquent, elle doit se dérouler à domicile tout en respectant les mesures sanitaires édictées par le gouvernement.

Dans le cadre des mesures préventives pour lutter contre le Covid-19, le gouvernement avait autorisé, vendredi 15 juillet, l’ouverture des mosquées, après 4 mois de confinement. Toutes les prières y étaient autorisées à l’exception des prières du vendredi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Aïd al-Adha 2024 - Ministère des Habous et des Affaires islamiques - Islam - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : le mois de Rajab débute ce samedi

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, vendredi, que le mois de Rajab de l’an 1442 de l’Hégire débute ce samedi 13 février 2021.

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le mois de Safar 1444 de l’hégire a débuté ce lundi 29 août

Le premier Moharram qui marque le début de la nouvelle année de l’hégire 1444, a débuté ce lundi 29 août au Maroc, d’après le ministère des Habous et des Affaires Islamiques

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Ramadan et sport : oui, mais sous conditions

Le sport et le jeûne du Ramadan ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, une activité physique modérée durant cette période peut s’avérer bénéfique pour la santé. Mais pour profiter pleinement de ses bienfaits et éviter les risques, il est...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...