Sahara : combien coûte le Polisario à l’Algérie ?

22 février 2022 - 18h00 - Economie - Ecrit par : S.A

La « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » coûte à l’Algérie, protectrice du Polisario, un milliard de dollars par an. C’est du moins ce qu’affirme une source militaire.

Selon une source militaire, « la “RASD” coûte à l’État algérien, bon an mal an, un milliard de dollars », rapporte Algérie Part Plus. Depuis que le Maroc a annexé le Sahara en 1975, l’Algérie, protectrice du Polisario, fait partie des pays ou organisations internationales qui apportent de l’aide à la “RASD”, et ce, dans les domaines tels que le sanitaire, l’économie, l’éducation, le politique, la diplomatie ainsi que l’équipement et la formation militaires. En 2010, sa contribution était de 2,2 millions de dollars.

À lire : Abdelmadjid Tebboune réitère son soutien au Polisario

Dans le secteur de la santé, l’Algérie a soutenu financièrement en 2021 à hauteur de 60 % une trentaine de dispensaires et cliniques, un hôpital principal à Rabouni et cinq hôpitaux régionaux. L’État algérien s’occupe également des transferts vers les hôpitaux d’Alger et d’Oran, ainsi que des frais correspondants aux soins qui ne peuvent être dispensés dans les camps. Le budget du ministère de la Santé de la “RASD” s’élevait à près de 3 millions de dollars l’année dernière.

À lire : L’Algérie offre du matériel militaire au Polisario

Dans le secteur de l’éducation, le gouvernement algérien offre l’accès gratuit à l’enseignement supérieur en Algérie à des centaines de réfugiés des camps. Dans le secteur de la défense, l’armée algérienne (ANP) supporte l’essentiel du budget de la “RASD”. Elle fournit carburant, équipement, armement et formation au quelque 10 000 hommes formant l’effectif total des combattants du Polisario. Le budget du ministère de la Défense de la “RASD” s’élève à près de 497 millions de dollars, essentiellement financés par l’Algérie.

Sujets associés : Algérie - Polisario - Sahara Marocain - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Le président algérien réitère son soutien au Polisario

À l’occasion du 46ᵉ anniversaire de la naissance de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a...

Abdelmadjid Tebboune réitère son soutien au Polisario

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a réitéré son soutien au Front Polisario et au peuple sahraoui dans le conflit au Sahara.

L’Espagne change sa position sur le Sahara

C’est une réaction attendue depuis de longs mois par les autorités marocaines et qui augure sans doute un retour à la normale dans les relations entre le Maroc et l’Espagne....

Sahara Oriental marocain : les médias algériens crient à la provocation

Les médias algériens proches du pouvoir d’Abdelmadjid Tebboune crient à la « provocation » après que l’historienne marocaine Bahija Simou, directrice des Archives royales, a...

Ces articles devraient vous intéresser :

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.