Recherche

Crise Maroc-Algérie : « la France peut débloquer la situation »

© Copyright : DR

15 septembre 2021 - 13h20 - Maroc - Par: S.A

Alors que l’Algérie refuse toute médiation arabe susceptible de mettre fin aux tensions avec le Maroc, Noureddine Boukrouh, ex-ministre algérien, par ailleurs analyste politique et auteur, estime que la France pourrait jouer un rôle déterminant pour débloquer la situation.

« La France avait le poids nécessaire pour résoudre le problème du Sahara occidental à sa naissance, avant qu’il ne prenne la complexité qui le caractérise aujourd’hui où la facture d’une solution sera plus lourde à payer qu’entre les années 1975 et 1979. Elle ne l’a pas fait, car elle ne voulait pas d’un nouvel État au Maghreb », a déclaré Noureddine Boukrouh dans une interview accordée à Sputnik.

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie refuse toute médiation arabe

Selon lui, il est très peu probable qu’un risque de guerre provienne de l’un des deux pays qui n’y ont rien à gagner, mais tout à perdre. « Cependant, à l’aune des nouveaux équilibres et des luttes d’influences géostratégiques dans la région, notamment entre les États-Unis et Israël, d’un côté, et l’Europe, dont la France, de l’autre, le risque de glissement vers un conflit militaire est possible », analyse l’analyste politique.

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie pas près de revenir sur sa décision

Pour l’ancien ministre algérien, la France pourrait jouer un rôle déterminant pour non seulement débloquer la situation mais aussi résoudre une bonne fois pour toutes le conflit du Sahara, qui bloque la construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA). Il rappellera que le pays d’Emmanuel Macron « a une part de responsabilité dans ce qui s’est passé au Sahara occidental entre 1975 et 1979 où elle a été un acteur, et par conséquent dans l’état des relations entre l’Algérie et le Maroc. »

« Ayant été partie prenante, elle pourrait contribuer à la recherche d’une solution régionale. Un Maghreb déstabilisé, ruiné et en guerre, ne lui profitera absolument pas », conclut l’analyste.

Mots clés: France , Algérie , Diplomatie , Emmanuel Macron

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact