Crise Maroc-Algérie : « la France peut débloquer la situation »

15 septembre 2021 - 13h20 - Ecrit par : S.A

Alors que l’Algérie refuse toute médiation arabe susceptible de mettre fin aux tensions avec le Maroc, Noureddine Boukrouh, ex-ministre algérien, par ailleurs analyste politique et auteur, estime que la France pourrait jouer un rôle déterminant pour débloquer la situation.

« La France avait le poids nécessaire pour résoudre le problème du Sahara occidental à sa naissance, avant qu’il ne prenne la complexité qui le caractérise aujourd’hui où la facture d’une solution sera plus lourde à payer qu’entre les années 1975 et 1979. Elle ne l’a pas fait, car elle ne voulait pas d’un nouvel État au Maghreb », a déclaré Noureddine Boukrouh dans une interview accordée à Sputnik.

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie refuse toute médiation arabe

Selon lui, il est très peu probable qu’un risque de guerre provienne de l’un des deux pays qui n’y ont rien à gagner, mais tout à perdre. « Cependant, à l’aune des nouveaux équilibres et des luttes d’influences géostratégiques dans la région, notamment entre les États-Unis et Israël, d’un côté, et l’Europe, dont la France, de l’autre, le risque de glissement vers un conflit militaire est possible », analyse l’analyste politique.

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie pas près de revenir sur sa décision

Pour l’ancien ministre algérien, la France pourrait jouer un rôle déterminant pour non seulement débloquer la situation mais aussi résoudre une bonne fois pour toutes le conflit du Sahara, qui bloque la construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA). Il rappellera que le pays d’Emmanuel Macron « a une part de responsabilité dans ce qui s’est passé au Sahara occidental entre 1975 et 1979 où elle a été un acteur, et par conséquent dans l’état des relations entre l’Algérie et le Maroc. »

« Ayant été partie prenante, elle pourrait contribuer à la recherche d’une solution régionale. Un Maghreb déstabilisé, ruiné et en guerre, ne lui profitera absolument pas », conclut l’analyste.

Tags : France - Algérie - Diplomatie - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Rupture avec le Maroc : l’Algérie pas près de revenir sur sa décision

L’Algérie n’est pas près de revenir sur sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. C’est du moins ce qu’affirme une source officielle...

Rupture avec le Maroc : l’Algérie refuse toute médiation arabe

L’Algérie ne veut pas d’une médiation arabe pour trouver une solution aux tensions avec le Maroc. Son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, affirme que la décision...

La Mauritanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

La Mauritanie se dit prête à jouer le rôle de médiateur entre le Maroc et l’Algérie, si les deux parties le veulent bien.

Nous vous recommandons

Un important réseau de trafic de haschich marocain démantelé à Malaga

La Garde civile a procédé samedi au démantèlement d’un important réseau de trafic de haschich marocain sur la côte-est de Malaga. En tout, 26 personnes ont été arrêtées et 3 362 kilos de haschich saisis au cours de...

Le Maroc perd des joueurs belgo-marocains

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) s’est fait «  voler  » trois joueurs qui avait pourtant déjà été sélectionnés par le Maroc dans la catégorie des U17. Mais la Fédération belge de football, voyant venir le danger a pris de vitesse la FRMF en...

Le congrès américain appelé à bloquer la normalisation Israël-Maroc

Des organisations telles que Jewish Voice for Peace Action, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), Juifs pour la justice raciale et économique (JFREJ), la Défense des Enfants International — Palestine appellent le congrès américain à «...

Malaga : de nouveaux éléments sur l’enlèvement de Jamal, le MRE néerlandais

Les enquêteurs de la police de Marbella (Malaga) ont de nouveaux indices au sujet de l’enlèvement de Jamal Bouaouiouich, l’homme d’affaires néerlandais d’origine marocaine. Plus d’un an après l’incident, ils ont découvert que la voiture de la victime était...

Carburants : bonne suprise à la pompe

Bonne nouvelle ! Après une envolée depuis plusieurs mois, les prix du carburant ont baissé ce vendredi, en raison d’un repli du prix du baril au niveau mondial.

Casablanca : lourde peine de prison pour l’homme qui a tué le harceleur de son épouse

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a condamné un jeune homme de 27 ans à huit ans de prison ferme pour le meurtre du harceleur de son épouse, un jeune de son quartier âgé 21 ans.

France : des aides de l’Etat blanchies au Maroc

Deux individus et une entreprise ont été condamnés lundi à Marseille à des peines allant jusqu’à cinq ans de prison ferme et à verser des amendes pour avoir indûment perçu des aides de l’État pendant la crise sanitaire. Cet argent a été, entre autres, blanchi au...

Tanger Med : arrestation d’un MRE d’Italie avec plus de 106 000 euros

Un Marocain résidant à l’étranger (MRE) a été arrêté samedi, par les éléments de la douane opérant au port Tanger Med. Il avait en sa possession plus de 106 000 euros non déclarés auprès des services compétents.

Le Koweït invite ses ressortissants à quitter le Maroc

De la zone verte, le Maroc, depuis quelques semaines, se dirige vers le rouge avec les nombreux cas de contamination enregistrés depuis l’apparition du variant Omicron. Par mesure de précaution, l’ambassade du Koweït à Rabat a appelé ses ressortissants à...

Air Arabia : les vols spéciaux prolongés jusqu’au 13 décembre

La compagnie aérienne Air Arabia a annoncé que les vols spéciaux à sens unique au départ du Maroc dureront jusqu’au 13 décembre.