Dakhla, un hub pour concurrencer les îles Canaries

10 octobre 2022 - 13h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Le Maroc réalise depuis une dizaine d’années des projets de développement importants à Dakhla en vue de faire de cette ville proche des îles Canaries une plaque tournante de transit de marchandises, de services et de capitaux entre l’Afrique, l’Amérique et l’Europe.

Située dans la partie marocaine du Sahara, à 500 kilomètres au sud des îles Canaries, la ville de Dakhla a connu une forte croissance économique ces dernières années grâce à la volonté et la détermination des autorités marocaines de faire d’elle une plateforme logistique et industrielle de premier ordre, un hub tricontinental, pour concurrencer les îles Canaries, fait savoir La Provincia.

Deux projets ambitieux sont prévus pour développer Dakhla et sa région : la voie express qui reliera le nord au sud du royaume et le port atlantique qui sera construit d’ici 2030, selon les prévisions du Maroc. Il sera le plus grand port de la zone, encore plus grand que Tanger Med, annonce-t-on. En plus de ces deux grands projets, d’autres à court terme seront achevés d’ici 2025 afin de renforcer les secteurs industriel et logistique.

À lire : Maroc-Espagne : le premier forum sur l’investissement à Dakhla cette semaine

Dans ce sens, le Centre régional d’investissement (CRI) marocain organise depuis plusieurs mois des missions d’affaires pour attirer les investisseurs espagnols à Dakhla. Au cours des quatre dernières années (2018-2021), les investissements espagnols au Maroc, dont la plupart concernent Dakhla, ont avoisiné les 412 millions d’euros, contre moins de 140 millions entre 2014 et 2017.

Les autorités marocaines offrent « des incitations et des exonérations fiscales très favorables » aux investisseurs dans tous les secteurs (agriculture et pêche, énergies renouvelables, tourisme, etc.). A l’horizon 2030, le Maroc envisage de doter Dakhla d’une grande zone industrielle de 30 hectares, de 5 000 lits et 450 000 sièges aériens. En seulement cinq ans (2012-2017), le PIB de la ville est passé de moins de 675 millions d’euros à près de 1,3 milliard, selon les données du CRI.

Sujets associés : Tourisme - Iles Canaries - Dakhla - Développement

Aller plus loin

Port Dakhla Atlantique : le Maroc veut consolider ses liens économiques et commerciaux en Afrique

Le Maroc à travers la construction du port Dakhla Atlantique, un méga projet structurant du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, ambitionne d’être un nouveau...

Maroc-Espagne : le premier forum sur l’investissement à Dakhla cette semaine

Le premier forum Maroc-Espagne sur l’investissement à Dakhla se tiendra cette semaine. De nombreux hommes d’affaires espagnols participeront à cette rencontre.

La voie express Tiznit-Dakhla achevée cette année

Les travaux du tronçon Tan-Tan à Laâyoune, inclus dans la construction de la voie express Tiznit-Dakhla sont à 80 %.

L’aéroport de Dakhla aura un nouveau terminal

L’Office national des aéroports (ONDA) projette de construire un nouveau terminal à l’aéroport de Dakhla, a annoncé Mohamed Abdeljalil, le ministre des Transports et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc, 3ᵉ meilleure destination dans le monde arabe

Le Maroc figure à la 3ᵉ place des pays arabes ayant enregistré le plus grand nombre d’arrivées de touristes en 2022, selon l’office Mondial du Tourisme (OMT).

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Plus de 3 millions de touristes au Maroc à fin juin

Entre janvier et juin derniers, ils étaient 3,4 millions de touristes à avoir visité le Maroc, ce qui équivaut à 63 % des arrivées sur la même période avant la crise sanitaire, selon le ministère du tourisme.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...