Un détenu de Guantánamo porte plainte contre le Maroc

30 avril 2021 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abou Zoubaydah, un des détenus de Guantánamo a décidé de déposer plainte auprès d’une agence de l’ONU contre le Maroc, les États-Unis et cinq autres pays pour détention arbitraire et demande par la même occasion sa libération pure et simple. Son incarcération a eu lieu après les attentats du 11 septembre. Cette annonce a été faite par son avocate, Helen Duffy.

La plainte, qui vise les États-Unis et six autres pays, sera déposée (ce) vendredi auprès du Groupe de travail sur la détention arbitraire, un groupe consultatif d’experts indépendants, pour lui demander d’intervenir dans son dossier, a précisé l’avocate Helen Duffy.

Zayn al-Abidin Mohammed Hussein alias Abou Zoubaydah, 50 ans, avait été interpellé en 2002 au Pakistan et remis à la CIA. Cette dernière a soupçonné ce Palestinien né en Arabie saoudite d’avoir participé aux préparatifs des attentats du 11 septembre 2001 perpétrés aux États-Unis. En conséquence, il a été incarcéré dans plusieurs prisons secrètes. Premier prisonnier soumis à la torture, il a subi notamment 83 séances de «  waterboarding  », ces noyades simulées aujourd’hui interdites par les États-Unis, fait savoir l’AFP. En 2003, il sera transféré à Guantánamo, sans être mis en examen. Bien que la CIA ait admis qu’Abou Zoubaydah n’était pas affilié à Al-Qaïda, il n’est toujours pas libéré.

« Sa détention n’a aucune base légale selon les lois internationales et c’est une offense à tous les principes de respect des procédures », indique son avocate dans un communiqué. Le détenu demande à travers sa plainte sa libération pure et simple par les États-Unis. Abou Zoubaydah appelle les six autres pays – Grande-Bretagne, Thaïlande, Afghanistan, Lituanie, Pologne et Maroc – qui seraient impliqués dans sa détention à prendre toutes les mesures pour assurer sa libération, mais aussi lui offrir l’asile.

« Après 19 ans de détention arbitraire, la seule solution légale appropriée serait sa libération et sa réhabilitation », a insisté son avocate. La réponse de l’administration du président Joe Biden « permettra de tester les engagements qu’il a pris récemment en faveur des règles de droit et des droits de la personne », a ajouté Helen Duffy.

Sujets associés : États-Unis - ONU - Attentat - Plainte

Aller plus loin

Une plainte contre l’OCP aux Etats-Unis

Le groupe américain Mosaic accuse l’Office chérifien des Phosphates (OCP) de vendre des produits "subventionnés" sur le marché mondial. Le groupe marocain rejette ces accusations.

Les Marocains de l’Essonne veulent porter plainte contre le Polisario

Lors d’un rassemblement pacifique à Paris, des Marocains de France soutenant la marocanité du Sahara ont été attaqués par des "mercenaires" du Polisario. L’Union des...

Plainte contre l’Autorité marocaine du marché des capitaux

Suite à une sanction qui lui a été infligée par l’Autorité marocaine du marché des capitaux, une société marocaine de gestion vient de porter plainte devant le tribunal...

Maâti Monjib : une plainte pour «  mise en danger de la vie d’autrui  »

William Bourdon et Vincent Brengarth, avocats de l’historien Maâti Monjib en prison depuis le 20 décembre 2020 ont déposé plainte avec constitution de partie civile près le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Staffan de Mistura en visite au Maroc

Staffan de Mistura, envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, a entamé depuis samedi une nouvelle visite dans la région, pour approfondir les consultations avec toutes les parties impliquées.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Amar Belani porte de nouvelles accusations contre le Maroc

Le Maroc est une fois de plus dans le viseur d’Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb qui l’accuse de « ruiner » les efforts de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...