Diana Santos décapitée : Un an après, enquête au Luxembourg et au Maroc

15 septembre 2023 - 14h00 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Près d’un an s’est écoulé depuis l’effroyable découverte d’un corps mutilé et décapité dans la région de Mont-Saint-Martin. Le 19 septembre 2022, un adolescent de 16 ans était tombé sur ces restes macabres derrière un immeuble abandonné. Il s’est avéré que la victime était Diana Santos, une Luxembourgeoise d’origine portugaise âgée de 40 ans, résidant à Diekirch.

Le parquet de Diekirch a récemment partagé quelques mises à jour sur l’affaire, sans pour autant dévoiler tous les détails, respectant ainsi le secret de l’instruction. « Jusqu’à présent, une trentaine de procès-verbaux et rapports ont été dressés », déclare le parquet. Des actes de procédure ont été menés dans plusieurs pays européens et même au Maroc. Une descente sur les lieux du crime a également été effectuée en juillet 2023.

A lire : Meurtre de Diana Santos : le suspect en cavale au Maroc

Concernant les suspects, un homme de 48 ans, Said B., mari présumé de la victime, a été mis en examen et incarcéré depuis le 7 octobre 2022. Il est actuellement le principal suspect et est accusé de meurtre avec préméditation. De plus, une seconde personne est activement recherchée par les autorités. Selon les informations de Contacto, il s’agirait de Gibran B., le neveu de Said B. Cet homme de nationalité marocaine serait vraisemblablement caché au Maroc.

D’autres éléments du corps de la victime ont été retrouvés à Temmels, près de la frontière allemande, environ six semaines après la découverte initiale. Les autorités ont gardé le silence sur les parties exactes qui ont été découvertes. Les restes de Diana Santos sont actuellement conservés par le parquet de Diekirch, et l’instruction n’est « pas encore sur le point d’être clôturée », selon les dernières déclarations.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Luxembourg - Homicide - Interpol

Aller plus loin

Maroc : un double homicide familial découvert une décennie plus tard

Arrêtée en 2012 à Martil pour le meurtre de son mari dont elle a jeté le corps dans un puits attenant à leur maison, une femme est accusée d’avoir également assassiné leur fils...

Un individu suspecté d’homicide en France arrêté au Maroc

Les autorités marocaines ont procédé, lundi, à l’arrestation d’un individu de 34 ans, soupçonné d’être impliqué dans un homicide volontaire commis sur le sol français, selon des...

Maroc : un homicide qui s’est produit en 1999 en passe d’être élucidé

Étrange découverte à l’intérieur des ruines d’une maison abandonnée dans la région de « Boukhnouz » (banlieue de la ville d’Al Aroui). Les éléments de la Brigade nationale de la...

Meurtre de Diana Santos : le suspect en cavale au Maroc

Le parquet de Diekirch a annoncé avoir lancé un mandat de recherche et d’arrêt contre Gibran Banhakeia, un Marocain suspecté du meurtre de Diana Santos, la Portugaise de 40 ans,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.