Maroc : un double homicide familial découvert une décennie plus tard

12 juin 2023 - 16h50 - Maroc - Ecrit par : A.P

Arrêtée en 2012 à Martil pour le meurtre de son mari dont elle a jeté le corps dans un puits attenant à leur maison, une femme est accusée d’avoir également assassiné leur fils au cours de la même période. Des ossements du garçon ont été récemment retrouvés par les enquêteurs.

La mise en cause et son frère complice avaient été arrêtés et déférés devant le parquet compétent. La police judiciaire, qui a maintenu l’enquête ouverte depuis lors, vient de découvrir de nouveaux ossements appartenant au fils de l’accusée, soupçonnée d’avoir également tué le garçon au cours de la même période que son père, fait savoir le quotidien Al Akhbar.

À lire : Maroc : elle tue son mari par strangulation pour aller travailler en Espagne

Les ossements du garçon ont été confiés au laboratoire d’analyses scientifique relevant de la DGSN pour déterminer son âge et la date exacte de son décès. La police judiciaire s’était interrogée sur la disparition de l’enfant, juste après l’assassinat de son père. Soupçonnant la mise en cause, les enquêteurs ont poursuivi les fouilles, jusqu’à la découverte des restes du garçon. En détention préventive dans la prison civile de Tétouan, l’accusée et son frère complice seront poursuivis pour ce second meurtre.

À lire : El Jadida : un père et son fils condamnés pour le meurtre de leur voisin

Les faits remontent à l’année 2012, lorsque la femme a signalé la disparition de son mari à la police, affirmant ne plus avoir de nouvelles de lui depuis qu’une personne dont elle ignore l’identité, était venue le chercher à la maison en voiture. Concernant son fils, elle avait fait savoir qu’il était parti à l’étranger. Onze ans plus tard, son frère et complice est passé aux aveux, à cause d’un différend avec sa sœur à propos de l’héritage d’un terrain près de Kénitra.

Sujets associés : Enquête - Enfant - Homicide - Martil

Aller plus loin

El Jadida : un père et son fils condamnés pour le meurtre de leur voisin

Dix ans de prison pour un père et vingt ans pour son fils, tous deux condamnés à El Jadida, pour le meurtre de leur voisin.

Maroc : il tue et enterre son épouse, la perpétuité au bout du procès

La Cour d’appel de Tanger a tranché, ce mardi 12 septembre, dans une affaire criminelle qui a profondément marqué la ville.

Maroc : elle tue son mari par strangulation pour aller travailler en Espagne

Une femme a tué son époux en l’étranglant au domicile familial dans une commune rurale de Sidi Kacem. Le refus du père de ses trois enfants de la laisser partir travailler en...

Un Franco-algérien arrêté pour meurtre à Tanger

Un Français d’origine algérienne, recherché au niveau national, a été arrêté par la police de Tanger. Il serait lié à une affaire d’homicide.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.