Discriminés, les Français musulmans quittent la France

14 février 2022 - 19h10 - Ecrit par : S.A

En France, l’immigration est un sujet central de la campagne présidentielle alors que bon nombre de Français musulmans émigrent à l’étranger à cause des discriminations et des stigmatisations. La « fuite des cerveaux » de ceux qui pourraient servir de modèles d’intégration ne préoccupe guère les candidats.

« C’est vraiment les attentats de 2015 qui m’ont fait partir – j’ai compris qu’on n’allait pas nous pardonner, confie à The New York Times Sabri Louatah, 38 ans, le petit-fils d’immigrés algériens qui s’est installé à Philadelphie, sa ville d’adoption. Quand on vit dans une grande ville démocrate sur la côte Est, on est plus tranquille que dans Paris, où on est au cœur du chaudron. » Il déplore le raidissement de l’opinion à l’égard de tous les Français musulmans, après ces attentats. En France, il avait été traité de « sale Arabe ». Lors de la campagne présidentielle, les discriminations envers les musulmans continuent d’augmenter. Valérie Pécresse, candidate de centre-droit, Éric Zemmour, candidat d’extrême-droite… le ton est incisif.

À lire : Multiplication des actes anti-musulmans dans le Sud-Ouest de la France

Comme Sabri, ils sont nombreux ces Français musulmans qui ont quitté la France à cause des discriminations. « Il n’y a qu’à l’étranger que je suis français, » dit Amar Mekrous, 46 ans, qui s’est installé à Leicester, en Angleterre, avec sa femme et leurs trois enfants, après les attentats de 2015. « Je suis français, je suis marié à une Française, je parle français et je vis français. J’aime la bouffe, la culture française. Mais dans mon pays, je ne suis pas français », ajoute celui qui a grandi en banlieue parisienne auprès de parents immigrés. Avec son groupe Facebook, il a recensé le nombre de Français musulmans résidant au Royaume-Uni. Ils sont au nombre de 2 500.

« Les arrivées étaient nombreuses avant le Brexit », dit-il. Il s’agit principalement de jeunes familles et de mères célibataires qui peinaient à trouver un emploi en France en raison du fait qu’elles portaient le voile. Rama Yade, elle, est partie s’installer aux États-Unis, où elle est directrice du pôle Afrique à l’Atlantic Council, un think-tank basé à Washington. Pour l’ancienne secrétaire d’État chargée des droits humains, l’accent que met la campagne présidentielle sur l’immigration est « la consécration de 20 ans de pourrissement » d’une culture politique obsédée par l’identité nationale. Elle affirme d’ailleurs avoir quitté son parti dont Valérie Pécresse est actuellement la candidate aux élections, car il est devenu « très hostile à tout ce qui ne représentait pas une version fantasmée de l’identité française. »

À lire : Stigmatisées, des musulmanes voilées quittent la France

Cette « fuite de cerveaux » est loin d’être la préoccupation des candidats à la présidentielle. Les chercheurs pointent l’échec de la France à garantir un ascenseur social même aux membres les plus brillants de l’une de ses plus importantes minorités. « Ces personnes vont participer à l’économie de pays comme le Canada et la Grande-Bretagne », constate Olivier Esteves, professeur au Centre d’Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales de l’Université de Lille, où une enquête a été menée auprès de 900 Français musulmans émigrés, dont des entretiens approfondis avec 130 d’entre eux. « La France se tire une grosse balle dans le pied. »

Tags : France - Islam - Religion

Aller plus loin

Les problèmes liés à l’identité religieuse poussent de jeunes Maghrébins à quitter la France pour Dubaï

De nombreux jeunes français issus de l’immigration ont quitté la France pour émigrer aux Émirats arabes unis, plus précisément à Dubaï, où ils disent se « sentir plus à l’aise », loin...

Le Conseil des mosquées du Rhône dénonce un « apartheid bancaire »

Les comptes bancaires de “dizaines” de mosquées et de particuliers en France ayant financé la construction de lieux de culte ont été fermés « sans aucune explication ». Le Conseil...

Multiplication des actes anti-musulmans dans le Sud-Ouest de la France

À quelques mois de la présidentielle 2022, les actes anti-musulmans se multiplient dans le Sud-Ouest de la France. Le ministère de l’Intérieur est appelé à assurer une surveillance...

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris appelle les musulmans au vote sanction

Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris appelle l’ensemble des musulmans à voter massivement lors de l’élection présidentielle d’avril prochain, afin de...

Nous vous recommandons

Maroc, l’une des plus importantes destinations de Brussels Airport

Le Maroc, l’Espagne, la Turquie la France et les États-Unis sont parmi les destinations les plus visitées par les Belges en 2021. Comme l’année dernière, Brussels Airport s’attend à une forte hausse du nombre de passagers en...

Badr Hari veut sa revanche

Badr Hari a réagi à sa défaite face au Polonais Arkadiusz Wrzosek. Contrairement à la rumeur distillée dans l’opinion, le champion marocain ne compte pas raccrocher les gants. Il veut plutôt une revanche.

Épinay-sur-Seine : Bouchra, poignardée par son ex-compagnon

Une femme d’origine Marocaine, âgée de 44 ans, a été poignardée à mort vendredi à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son ex-compagnon, qui venait d’être libéré de prison après avoir purgé sa peine pour...

Réouverture des frontières marocaines : décision imminente

La décision d’ouvrir ou non les frontières marocaines sera prise dans les prochains jours, vient d’affirmer le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

MRE : l’opération Marhaba pour redynamiser le tourisme marocain

Suspendue pendant deux ans à cause de la pandémie de Covid-19, l’opération Marhaba a été relancée au grand bonheur des Marocains résidant de l’étranger qui rentrent au pays pour passer les vacances en famille ou revoir leurs parents, mais aussi des...

Maroc : les hôpitaux gangrenés par la corruption

Le secteur de la Santé serait l’un des domaines les plus affectés par la corruption au Maroc. Dans le public comme dans le privé, le phénomène a atteint un niveau inquiétant, suscitant des inquiétudes chez les...

CAN 2022 : les vraies raisons de l’absence de Hakim Ziyech

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s’est expliqué sur les raisons de l’absence de l’international marocain Hakim Ziyech de la liste des Lions de l’Atlas pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN...

Aéroport de Tours : des voyageurs empêchés de prendre l’avion pour Marrakech

L’aéroport de Tours a refusé l’embarquement à 55 passagers de Ryanair qui devaient rallier Marrakech à cause de l’absence de vaccination et de motif impérieux. Entre incompréhension et colère, des voyageurs ont tenté de forcer...

Sebta et Melilla : les frontières restent fermées jusqu’au 30 avril

L’Espagne a décidé ce mardi de prolonger la fermeture des frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc jusqu’au 30 avril.

Israël affirme que le Maroc n’a jamais espionné Emmanuel Macron

« NSO n’a pas pisté le téléphone du président Macron ». Ces propos émanent du ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui a assuré son homologue française Florence Parly, que le Maroc n’a jamais eu recours au logiciel israélien Pegasus contre le président...