Le Conseil des mosquées du Rhône dénonce un « apartheid bancaire »

7 juin 2022 - 18h00 - France - Ecrit par : S.A

Les comptes bancaires de “dizaines” de mosquées et de particuliers en France ayant financé la construction de lieux de culte ont été fermés « sans aucune explication ». Le Conseil des mosquées du Rhône (CMR) dénonce un « apartheid bancaire » et appelle le président Emmanuel Macron à intervenir.

« Depuis quelques années, certaines institutions et des membres de la communauté musulmane de France sont victimes d’un Apartheid bancaire », dénonce dans un communiqué relayé par Mizane.info Kamel Kabtane, président du CMR. Il précisera que des dizaines de mosquées en pleine construction (ou extension) ont subi la fermeture de leurs comptes bancaires. Des particuliers ayant financé la construction de lieux de culte musulmans ont également subi le même sort. C’est le cas d’un fidèle du nom de Messaoud dont Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne et membre du CMR avait fait cas sur sa page Facebook le 1ᵉʳ juin dernier.

À lire : France : le financement des mosquées pour réduire l’influence des salafistes

« Mon fils, lui confie Messaoud, a un compte bancaire à la BNP. Durant le dernier mois Ramadan, il a fait un don par virement de 10 000 € à une mosquée, en pleine construction dans la métropole de Lyon. La mosquée lui a délivré un reçu. Un mois plus tard, la banque a décidé de fermer son compte, celui de son père, de son frère, de sa sœur et de son oncle âgé de 96 ans, soit 5 comptes bancaires fermés sans aucune explication. »

À lire : Formation en finance islamique : la grande mosquée de Paris veut combler un vide

Kamel Kabtane et Azzedine Gaci assurent avoir informé les autorités de ces pratiques discriminatoires. Mais « rien n’a été fait », concède le président du CMR. Le recteur de la mosquée de Villeurbanne a fait savoir que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’était engagé à prendre toutes les dispositions nécessaires pour interdire ces fermetures injustifiées et rétablir le droit inaliénable de disposer d’un compte en banque pour tout citoyen français, mais il n’a pas encore tenu sa promesse. Face à cette situation inquiétante, Kamel Kabtane en appelle à l’intervention du président Emmanuel Macron « pour que cesse cette ignominie juridique qui prive des institutions cultuelles et des citoyens français de leurs droits fondamentaux. »

Sujets associés : France - Religion - Banques - Islam - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Discriminés, les Français musulmans quittent la France

En France, l’immigration est un sujet central de la campagne présidentielle alors que bon nombre de Français musulmans émigrent à l’étranger à cause des discriminations et des...

Des ennuis judiciaires pour les responsables de la mosquée Villeneuve-d’Ascq

Précédemment en garde à vue pour abus de confiance, tentative d’escroquerie et mauvaise gestion des comptes, quatre responsables de la mosquée de Villeneuve-d’Ascq et une...

Formation en finance islamique : la grande mosquée de Paris veut combler un vide

La Grande Mosquée de Paris lance à travers l’Institut Al-Ghazali une formation courte et certifiante sur la finance islamique comblant ainsi un vide existant en France....

Facilité de dépôt islamique : la Banque d’Angleterre fait le premier pas en Occident

Au premier trimestre 2021, la Banque d’Angleterre mettra en œuvre une facilité de dépôt islamique. L’annonce a été faite le 2 décembre dernier par Andrew Hauser, directeur...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Les dépôts bancaires des MRE dépassent les 190 MMDH

À fin juin dernier les dépôts bancaires se sont accrus de 3,9 % s’établissant à 1 085,2 milliards de DH, selon les dernières statistiques monétaires publiées par Bank Al-Maghrib.

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).