Comment protéger les droits des migrants

26 janvier 2009 - 14h30 - Ecrit par : L.A

Le rideau est tombé sur le Forum mondial sur les migrations et la mondialisation, organisé à Fès cette semaine. Les participants sont tombés d’accord sur l’obligation d’élaborer une politique mondiale de la migration qui prenne en considération les droits de l’homme et le développement des pays d’origine des migrants.

Organisé par la fondation Esprit de Fès et le centre Sud-Nord pour le dialogue interculturel et les études sur la migration, cette rencontre a été animée par une pléiade d’experts et chercheurs représentant une vingtaine de pays. Lesquels ont révélé des faits surprenants, dont celui relatif aux émigrés marocains. Ils ne sont pas tous riches et ne roulent pas tous dans des voitures achetées à coup de millions. Pis encore. Mêmes ceux qui se croient épargnés par la misère « seront les premières victimes de la crise financière qui secoue actuellement les pays occidentaux ».

La récession qui s’aggrave de plus en plus dans ces pays devra contraindre un grand nombre d’entreprises à fermer leurs portes ou à réduire leurs effectifs. Pour le cas d’Espagne, à titre d’exemple, en une semaine, près de 2000 Marocains ont accepté un retour au Royaume négocié avec les autorités espagnoles moyennant une indemnité de 2000 euros, soulignent les participants. En Italie, la situation ne diffère pas beaucoup.

Surtout à Milan où quelque 28.000 résidents marocains ont été recensés. Ici, les représentants de l’association italienne ISMU ont affirmé que cette récession et la présence dans le pays, en grand nombre, d’émigrés issus des pays d’Europe de l’Est vont réduire les chances des émigrés marocains de garder ou de trouver des postes d’emploi. Face à cette situation, les pays émetteurs et d’accueil des immigrés doivent développer leur coopération pour mettre en place des plans devant permettre aux émigrés de monter des projets, soit à titre individuel soit dans le cadre d’associations, pouvant être financés dans le cadre de la coopération italienne pour le codéveloppement.

Renforcer les moyens

Au cours des trois derniers jours, les participants ont passé en revue la politique actuelle des migrations pour faire face aux flux migratoires et les pressions sociales, notamment l’immigration clandestine et les droits des migrants et leur intégration dans le développement économique et social, afin de promouvoir la coopération entre les experts et les décideurs politiques.

La dernière journée a été consacrée à deux ateliers sur le thème « Migration et développement » et « La coopération Maroc-Italie, en vue de promouvoir le dialogue entre les gouvernements et la société civile et élaborer des politiques justes et cohérentes sur la migration et le développement durable.

En tout cas, les experts de la migration sont unanimes. Pour eux, il faut donner les moyens nécessaires aux pays du sud de la Méditerranée pour faire face aux flux migratoires clandestins. Encourager les entreprises étrangères et les multinationales à investir davantage dans les pays du Sud, consolider la coopération et multiplier les échanges entre les pays d’origine et les pays d’accueil, figurent parmi les recommandations du forum. Enfin, dernier point, il faut assouplir la procédure des visas pour les pays du Nord.

Source : L’Economiste - Youness Saad Alami

Tags : Immigration clandestine - Fès - Immigration

Nous vous recommandons

Maroc : tué pour 1000 DH

À Ain Aicha, un individu a asséné un coup de couteau mortel à son ami qui lui réclamait le remboursement de sa dette. Les éléments du service judiciaire de la gendarmerie de Taounate ont arrêté le présumé...

Maroc-Algérie : quid de l’impact sur les échanges commerciaux ?

L’Algérie a récemment rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en raison « d’actes hostiles » envers elle. Cette rupture produira-t-elle un impact sur les échanges commerciaux  ?

Le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain

Les douanes de Clermont-Ferrand sont impliquées dans la lutte contre le trafic de drogue dans le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain ainsi que d’autres stupéfiants. En tout, 380 kilos de stupéfiants saisis depuis janvier...

Les services de renseignements marocains enquêtent sur l’attaque au Mali

Les services de renseignement marocains ont ouvert une enquête suite à l’assassinat de deux routiers marocains au Mali. À la manœuvre, la Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED).

Reprise des relations : le Maroc attend la position de l’Espagne sur le Sahara

Le Maroc attend que l’Espagne affiche clairement sa position sur certains sujets prioritaires pour le royaume comme le Sahara, avant toute reprise des relations diplomatiques.

Casablanca : pris de remords, le suspect dans un meurtre se rend à la police

Pris d’un profond remords, un homme s’est rendu lundi dernier au commissariat de police de Moulay Rachid à Casablanca pour avouer le meurtre de son ex-petite amie portée disparue depuis plus de deux semaines. Le corps sans vie de cette dernière a été...

Vers le transfert de Peugeot e-208 depuis le Maroc vers l’Espagne ?

Le groupe Stellantis a décidé de changer d’usine de production pour la version électrique de sa Peugeot produite en Slovaquie et au Maroc. La Peugeot 208 100 % électrique sera produite dans l’usine de Figueruelas à partir de...

Trop chargée, la fourgonnette d’un MRE se renverse en Belgique

Des pompiers ont été mobilisés pour un accident de la circulation — impliquant une camionnette en partance vers le Maroc — survenu au rond-point du Marcheur, au Bultia sur la N5 (Charleroi).

Le Maroc bloquerait-il la nomination de Villarino comme ambassadeur à Moscou ?

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, aurait renoncé à valider la proposition de nomination de Camilo Villarino au poste d’ambassadeur de l’Espagne à Moscou. Ceci, afin d’éviter toute nouvelle tension avec le...

Le Maroc blinde ses frontières avec Ceuta

Afin d’assurer un meilleur contrôle aux frontières avec Ceuta après la crise migratoire de mai, le Maroc a engagé des travaux de renforcement au niveau du Tarajal. Deux nouvelles clôtures sont en cours de...